Fermer

Tunisie : One tech bientôt en bourse

Par Jeune Afrique

One Tech est le deuxième exportateur tunisien. © DR

Le groupe contrôlé par la famille Sellami vient d'obtenir le feu vert pour l'admission de One Tech holding sur la place de Tunis. Le Conseil du marché financier doit désormais valider l'opération, qui permettra de proposer aux épargnants 23,5% du capital.

Lors de sa réunion du 15 février 2013, le Conseil d’administration de la Bourse de Tunis a donné son accord de principe pour l’admission au Marché principal de la société One Tech Holding SA. Avec un chiffre d’affaires d’environ de 440 millions de dinars en 2012 (environ 211 millions d’euros), One Tech est le deuxième exportateur privé tunisien. C’est désormais au Conseil du marché financier (CMF) de valider la demande de l’entreprise. La cotation ne devrait pas intervenir avant le mois d’avril. Au terme de l’opération, qui comprend également une augmentation de capital, 23,5% des parts de la compagnie seront cotés sur la place. La famille Sellami restera majoritaire en contrôlant 55% de l’entreprise. La Société financière internationale (SFI, Groupe Banque mondiale) conservera 4% du capital.

Lire aussi : 
Algérie : NCA Rouiba obtient le feu vert pour son entrée en Bourse
Tunisie : la SFI investit dans Amen Bank

Gouvernance simplifiée

Cette opération réalisée par les intermédiaires Axis capital et Tunisie Valeurs aura nécessité une année de travail. Elle suit la création d’un holding consolidant les différentes activités du groupe (câbles, mécatronique, télécoms…) et permettra outre la simplification de la gouvernance des filiales, d’exonérer les actionnaires historiques d’impôts sur les plus-values.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro