Fermer

Les femmes d’abord !

Écrit par Lubabu M.K.

Lundi 15 septembre. Dans un bureau de vote de l’est de Kigali, des haut-parleurs hurlent des chansons invitant les citoyens à se rendre aux urnes et vantant les vertus de la démocratie. Un jeune homme se présente. Il dispose d’une vieille pièce d’identité, mais son nom ne figure pas sur les listes électorales : il ne peut pas voter. Un autre affirme être enregistré en province, jure ne pouvoir, faute d’argent, faire le voyage et souhaite accomplir son devoir civique dans la capitale. Las, la loi électorale le lui interdit. Un troisième n’a ni carte d’électeur ni pièce d’identité : il est courtoisement éconduit
En dehors de quelques incidents de ce type, les législatives rwandaises se sont bien passées (près de 5 millions d’électeurs ont participé au scrutin). Mais le suspense n’a certes pas été au rendez-vous en raison de l’hégémonie exercée par le Front patriotique rwandais (FPR) et ses alliés. Le FPR a remporté 42 des 53 sièges mis en jeu. Les deux partis n’appartenant pas à la coalition au pouvoir – le Parti social-démocrate (PSD) et le Parti libéral (PL) – n’ont guère fait que de la figuration : 7 députés pour le premier, 4 pour le second. Des instructions fermes avaient été données à tous les candidats avant le début de la campagne électorale : pas de démagogie, pas d’attaque personnelle, pas d’invective. Bref, c’est le « consensus à la rwandaise ».
Mais l’événement de ce scrutin, c’est l’arrivée en force des femmes – qui, conséquence du génocide de 1994, représentent 55 % de l’électorat – au Parlement : elles détenaient 48 % des sièges dans la précédente Assemblée, contre 56,25 % cette fois. De ce point de vue, aucun pays au monde ne fait mieux, la Suède (47 %), Cuba (43,2 %), la Finlande (41,5 %) et l’Argentine (40 %) restant dans ce palmarès à distance respectueuse.
Aux Rwandaises élues sur les listes des partis s’ajoutent 24 députées choisies par des collèges électoraux de femmes, au scrutin indirect : 2 à Kigali, 4 dans le Nord, 6 dans le Sud, l’Est et l’Ouest. Et deux autres désignées au terme d’un scrutin du même type réservé aux jeunes.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici