Fermer

66 ans, ancien Premier ministre

Par Jeune Afrique

L’ancien Premier ministre du président Félix Houphouët-Boigny, de 1990 à 1993, et président du Rassemblement des républicains (RDR) peut enfin se présenter à la magistrature suprême dans son pays. Pendant des années, pour cause de « nationalité douteuse », il a été empêché d’entrer dans la course. C’est autour de lui que s’était concentrée la polémique de l’ivoirité, lancée sous Bédié. Natif de Dimbokro, près de Yamoussoukro, « ADO » bénéficie d’une image d’économiste averti, après son passage au FMI. Incontournable sur la scène ivoirienne depuis deux décennies, celui que l’on dit proche de Nicolas Sarkozy entend bien faire la différence en jouant sur son expérience et sur son statut de « troisième homme » pour la Côte d’Ivoire. Il est en effet le seul des principaux candidats à n’avoir pas occupé la fonction présidentielle. Adversaire naturel d’Henri Konan Bédié dans la course à la succession de Félix Houphouët-Boigny, il s’est aujourd’hui rapproché de l’ex-chef d’État. Une alliance de circonstance, et donc fragile.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici