Fermer

51 ans, Président de l’Assemblée nationale

Par Jeune Afrique

Parmi les grands sauriens qui peuplent le marigot politique ivoirien, Mamadou Koulibaly est sans conteste une curiosité. Dioula, né à Azadié d’un père sénoufo de Korhogo et d’une mère malinkée de Boundiali, il passe pour être l’idéologue du régime Gbagbo et l’une des bêtes noires de ses « frères et sœurs » du Nord. Chef de file des extrémistes au lendemain de l’éclatement de la guerre, en septembre 2002, très introduit au palais, il s’est brouillé avec son locataire. Une divergence idéologique envenimée par un différend d’ordre privé. Koulibaly n’a jamais accepté que Gbagbo signe l’accord de Ouagadougou avec le rebelle Guillaume Soro et partage le pouvoir. Le président de l’Assemblée nationale reste pourtant la carte maîtresse du chef de l’État pour tenter de conquérir le pays dioula. Vice-président du FPI, Koulibaly n’a d’autre choix que de jouer le jeu s’il tient à maintenir sa position centrale. Agrégé d’économie, auteur de thèses audacieuses, Mamadou Koulibaly a rédigé le programme économique de Gbagbo en 2000. Il pourrait être de nouveau commis à cette tâche pour le futur scrutin. Et croisera alors le fer avec un autre économiste célèbre, l’ancien directeur adjoint du FMI, Alassane Ouattara.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici