Fermer

JO 2012 : Oussama Mellouli, un « requin » dans le grand bain

Oussama Mellouli lors de sa victoire à Pékin en 2008. © AFP

Médaillé d'or à Pékin en 2008, le Tunisien Oussama Mallouli, surnommé le "requin de la Méditerannée", compte bien renouveler l'expérience aux JO de Londres. Ce samedi 4 août, il tentera de conserver son titre olympique du 1500 mètres nage libre.

Né dans la banlieue tunisoise, à La Marsa, exilé durant l’adolescence à Marseille pour y étudier et s’entraîner, Oussama Mellouli est l’un des meilleurs sportifs tunisiens de tous les temps. Bien sûr, il y a cette affaire de dopage aux amphétamines, révélée en 2007, qui fait un peu désordre sur le tableau des médailles. Mais depuis, l’eau a coulé entre les lignes de nage, et le palmarès déjà bien fourni du « requin de la Méditerranée » s’est étoffé. En 2008, à Pékin, lors de l’épreuve du 1 500 m nage libre, il a mis fin à quarante ans d’attente en devenant le premier champion olympique tunisien en natation et le second champion olympique de l’histoire de son pays (après le coureur Mohamed Gammoudi, en 1968). À 28 ans, le nageur ne demande plus qu’à tutoyer l’excellence à Londres.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici