Fermer

Ivo Desancio Yenwo

Par Jeune Afrique

65 ans, directeur de la Sécurité présidentielle

Le 6 avril 1984, alors que le palais d’Etoudi est assiégé par les soldats mutins de la Garde républicaine, cet officier anglophone du Nord-Ouest se range du côté des loyalistes, conduit Paul Biya à l’abri et organise la résistance. Depuis, il a conservé la confiance du président, qui l’a nommé au poste sensible de directeur de la sécurité présidentielle en 2004 et l’a promu général de brigade en 2005.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro