Fermer

Dossier

"Cet article est issu du dossier" «Les 50 qui font le Cameroun»

Consulter le sommaire

Olivier Behlé

Par Jeune Afrique

55 ans, président du Gicam, associé-gérant de Behlé et Associés

Après en avoir assuré l’intérim pendant six mois, Olivier Behlé a été confirmé, le 11 mars dernier, à la présidence du Groupement interpatronal du Cameroun (Gicam). Il lui reste à mettre en œuvre le programme qui l’a fait élire : renforcement du système de gouvernance de l’organisation et engagement d’une réflexion sur une nouvelle approche des rôles sociaux de l’État et de l’entreprise. Mais le plus dur sera certainement de faire oublier son prédécesseur, André Siaka, qui a marqué de son empreinte l’organisation patronale. Titulaire d’une maîtrise de droit et d’un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) de gestion financière et de fiscalité obtenu à l’université Paris-Dauphine, ce père de trois enfants, marié à une Française, commence sa carrière en 1983 au sein de la branche juridique et fiscale d’Arthur Young, à Douala, qu’il quitte, en 1994, pour créer son propre cabinet, Behlé et associés, dont il est associé-gérant.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro