Fermer

Dossier

"Cet article est issu du dossier" «Les 50 qui font le Cameroun»

Consulter le sommaire

Calixthe Beyala

Par Jeune Afrique

©

48 ans, romancière

Avec quinze romans publiés en vingt ans, Calixthe Beyala est l’un des écrivains les plus prolifiques du continent. Née à Douala en 1961, elle est arrivée en France à l’âge de 17 ans. Grand Prix du roman de l’Académie française en 1996 pour Les Honneurs perdus, elle a publié son premier livre, C’est le soleil qui m’a brûlée, en 1987. Après un détour par le Zimbabwe (La Plantation) et un roman intime (L’homme qui m’offrait le ciel), elle revient à son sujet : l’émigration africaine en France. Dans Le Roman de Pauline (Albin Michel), paru en février dernier, elle décrit les heurs et malheurs d’une jeune métisse de 14 ans en banlieue parisienne.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici