Fermer

Calixthe Beyala

Par Jeune Afrique

©

48 ans, romancière

Avec quinze romans publiés en vingt ans, Calixthe Beyala est l’un des écrivains les plus prolifiques du continent. Née à Douala en 1961, elle est arrivée en France à l’âge de 17 ans. Grand Prix du roman de l’Académie française en 1996 pour Les Honneurs perdus, elle a publié son premier livre, C’est le soleil qui m’a brûlée, en 1987. Après un détour par le Zimbabwe (La Plantation) et un roman intime (L’homme qui m’offrait le ciel), elle revient à son sujet : l’émigration africaine en France. Dans Le Roman de Pauline (Albin Michel), paru en février dernier, elle décrit les heurs et malheurs d’une jeune métisse de 14 ans en banlieue parisienne.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro