Fermer

Lois antitabac : peut mieux faire

Par Jeune Afrique

Seuls l’Afrique du Sud, le Botswana, l’Érythrée, Madagascar, Maurice, le Rwanda et les Seychelles peuvent être considérés comme de bons élèves dans la lutte contre le tabagisme.

Ces sept pays ont, pour la plupart, interdit la publicité – ce qui comprend le parrainage et la promotion –, imposé les mises en garde sanitaires sur les paquets et financé des programmes de traitement destinés aux fumeurs (sevrage tabagique). Ils ont aussi généralisé les lieux non fumeurs. Enfin, cet arsenal est entré en vigueur.

Car c’est bien là que le bât blesse en Afrique. De nombreux pays ont légiféré mais, dans les faits, les choses évoluent très lentement et les lois demeurent imparfaites, peu ou mal appliquées. Parmi ces élèves « moyens », on peut citer : l’Algérie, le Bénin, le Cameroun, Djibouti, la Gambie, la Guinée, le Lesotho, le Maroc, le Mozambique, le Niger et la Tunisie. Pour les autres pays, la note de l’OMS est franchement mauvaise.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro