De Brazzaville à Libreville

Par Jeune Afrique

Une mission d’observateurs français mandatés par la Conférence des démocrates humanistes africains (Codeha) – une ONG de création récente dont le coordinateur est Guy Brice Parfait Kolélas, ministre congolais de la Pêche et fils de l’ex-opposant Bernard Kolélas – devrait assister au déroulement de l’élection présidentielle au Gabon. Cette mission, s’inspirant de celle qui avait validé les conditions de la réélection, le 12 juillet, du président congolais Denis Sassou Nguesso, est attendue le 25 août à Libreville. Parmi ses membres figurent le député UMP Jean-François Mancel, et l’avocat parisien Lev Forster. Très en cour au palais de justice, Me Forster est également l’avocat de l’ancien ministre français de l’Intérieur Charles Pasqua, récemment renvoyé devant la Cour de justice de la République. Mancel et Forster étaient déjà présents à Brazzaville lors du scrutin.