Les bons conseils de Pedro Pires

Au Cap-Vert, où il a pris quelques jours de vacances après son élection à la présidence de la Guinée-Bissau, Malam Bacai Sanha a rencontré le président Pedro Pires, avec lequel il entretient des relations cordiales. Ce dernier s’est réjoui que Kumba Yala, le battu du scrutin du 26 juillet, ait reconnu sa défaite, mais juge que le nouveau chef de l’État devrait lui octroyer un vrai statut de chef de l’opposition, avec tous les avantages y afférents. C’est, selon lui, une condition indispensable du retour de la paix et de la stabilité en Guinée-Bissau. Prêt à contribuer à cet effort, Pires envisage d’y associer d’autres pays comme l’Angola et le Burkina.