RFI : 206 emplois menacés

La grève, entamée en mai 2009, à Radio France internationale (RFI) a été suspendue le 15 septembre. À l’heure où nous mettions sous presse, les préavis étaient maintenus et les débrayages susceptibles de reprendre. En cause, le plan de « sauvegarde de l’emploi », qui prévoit la suppression de 206 postes et la disparition de six rédactions en langues étrangères. Début septembre, le conflit s’était durci. La direction a poussé des techniciens non grévistes travaillant sur des émissions jugées peu prioritaires (en portugais, par exemple) à abandonner leur poste pour remplacer leurs collègues grévistes et assurer la diffusion d’émissions jugées plus importantes. Une centaine de journalistes ont alors cessé le travail pour protester contre ces « méthodes inadmissibles ». Aujourd’hui, RFI (qui fait partie avec TV5 Monde et France 24, du holding Audiovisuel extérieur de la France) attend la décision de la cour d’appel de Paris (le 28 septembre) sur l’éventuelle « nullité du plan social ».

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici