Culture

Chorégraphes sans frontières

En partenariat avec le ministère de la Culture et les services culturels des ambassades françaises, le Centre national de la danse (CND), installé à Pantin, en région parisienne, accueille régulièrement des artistes africains recommandés par les centres chorégraphiques avec lesquels il a passé une convention, l’École des sables, de Germaine Acogny (Sénégal) et La Termitière, de Salia Sanou et Seydou Boro (Burkina). « D’une durée de trois mois, ces résidences, explique la directrice du CND, Monique Barbaroux, leur permettent de profiter des cours que nous dispensons mais aussi de la médiathèque. Nous aidons également ces chorégraphes à prendre contact avec les structures de diffusion. Mais l’échange se fait dans les deux sens. L’un de nos danseurs est parti se former au Sénégal, chez Germaine Acogny. »

Fermer

Je me connecte