Fermer

Des projets plein les têtes

Parmi les projets de films confirmés ou dévoilés pendant le Festival de Cannes, une bonne nouvelle : le tournage de Queleh, premier long-métrage de fiction de l’histoire de la Somalie, commencera à la fin du mois d’août. Annoncé il y a deux ans, le projet semblait voué à l’abandon après la mort d’Abdi Ismali Jama, le réalisateur. Le film sera finalement mis en scène par Abraham Haïlé Biru, qui en était déjà le coscénariste et devait en être le chef opérateur. Il sera tourné dans un village proche de Hergeisha, la capitale du Somaliland, seule région du pays – déjà à demi indépendante de fait – où une telle entreprise pouvait être envisagée, fût-ce dans des conditions difficiles.

Auteur du célèbre Ali Zaoua, prince de la rue, le Marocain Nabil Ayouch entamera quant à lui à la fin de l’année le tournage des Étoiles de Sidi Moumen, un long-métrage librement inspiré des attentats terroristes de mai 2003 à Casablanca, tandis que le réalisateur serbe Emir Kusturica commencera à tourner en juillet une comédie intitulée Cool Water, dont les héros sont deux frères palestiniens transportant en voiture entre Jérusalem et Ramallah le corps de leur père décédé. Enfin, le tournage du prochain film de Mathieu Kassovitz, L’Ordre et la Morale, qui évoquera la tragique prise d’otages dans la grotte d’Ouvéa, en Nouvelle-Calédonie, en 1988, devrait commencer dans moins de deux mois. Avec le réalisateur en personne dans le rôle du commandant du GIGN qui conduisit l’assaut contre les indépendantistes kanaks.

On ignore, en revanche, quand Abderrahmane Sissako commencera le tournage de son prochain film, Je vous souhaite la pluie, dont l’action se déroulera en Mauritanie. Mais on peut supposer qu’il sera prêt pour Cannes 2011.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici