Fermer

La maison Ouattara

Par Jeune Afrique

ADO est homme structuré qui se veut rassembleur, au-dessus des mêlées partisanes. © VINCENT FOURNIER/J.A.

Organisé et structuré, le dispositif du Rassemblement des républicains (RDR) de Alassane Ouattara couvre la communication, la logistique, la sécurité, les finances...

Économiste de formation, Alassane Dramane Ouattara (ADO) est un homme structuré. Sa maison est à son image. Les fondations sont solides, l’intérieur ordonné. Y cohabitent la famille et les proches collaborateurs. D’un naturel plutôt prudent et méfiant, le patron du Rassemblement des républicains (RDR) n’accorde sa confiance qu’à un cercle très rapproché. Première supportrice, Dominique Ouattara l’encourage, lui insuffle son énergie d’executive woman et le soutient dans les moments difficiles. Est-elle derrière le dessein présidentiel de son époux ?


Dominique Ouattara fait campagne pour son mari via sa fondation, Children Of Africa.
© D.R.

Elle s’en défend : « Il m’écoute et tient compte de mes avis, mais prend seul ses décisions. » Elle le suit régulièrement en campagne et, via sa fondation, Children of Africa, effectue de nombreux dons en argent, en matériel et en équipements pour l’éducation et la santé. Le soir, après les longues heures de route, elle prend le temps de venir discuter avec les journalistes, recueillir leurs avis, passer un message – une mission de public relations dans laquelle elle démontre un certain savoir-faire.

ADO a sa "Claude Chirac"

Deuxième incontournable, Ibrahim, le frère du président surnommé « Photocopie » pour sa ressemblance, qui tient les cordons de la bourse en tant que trésorier du RDR. Volontairement effacé, « Photocopie » est aussi l’homme des missions discrètes ou délicates. ADO a aussi fait appel à sa nièce, Masséré Touré, qui travaillait au service marketing et publicité de Jeune Afrique à Paris. Il la présente, en plaisantant, comme sa « Claude Chirac ». Elle assure avec Amadou Coulibaly, un habitué des cabinets ministériels, le rôle de conseillère en communication. Le duo couve le candidat, règle petits et grands détails et se montre d’une totale disponibilité.


  « Photocopie » de son frère, Ibrahim Ouattara est le trésorier du RDR.
© IBO

ADO a confié la direction de sa campagne à un proche, Amadou Gon Coulibaly. Ancien ministre de l’Agriculture et maire actuel de Korhogo, dans le nord du pays, cet ingénieur des travaux publics, homme de dossiers, est aussi un tribun qui attaque régulièrement le bilan du président Gbagbo. Un positionnement qui permet au candidat de jouer uniquement sur le registre présidentiel, celui du rassembleur au-dessus des mêlées partisanes.

Coulibaly travaille en collaboration avec Henriette Diabaté, secrétaire générale du RDR, qui prépare soigneusement chaque déplacement. Dotée d’un fort charisme mais moins bonne oratrice, elle laboure le terrain et gère l’appareil. Autre grand voyageur, Maurice Bandama sillonne le pays pour recruter de nouveaux militants. Maire de Taabo, ce chargé des nouvelles adhésions est bien introduit dans le monde de la culture.


Amadou Gon Coulibaly, maire de Korhogo, est le directeur de campagne.
© A. PACCIANI/J.A.

Des cadres à Abidjan

Pour ses discours et la stratégie de com’, ADO s’appuie sur Aly Coulibaly. Cet ancien directeur général de la Radio télévision ivoirienne (RTI) travaille avec Fabrice Sawegnon, patron de l’agence Voodoo Communication, à la confection des thèmes de campagne, au choix des médias et à l’élaboration des messages. Voodoo a mis au point le concept « ADO solutions » et réalise des sondages dont les résultats sont tenus secrets.

La diffusion des moyens et produits de communication (affichage, tee-shirts, Web…) est pilotée par l’ancien ministre des Nouvelles Technologies de l’information (NTIC) et de la communication, Hamed Bakayoko, qui assure la direction de la jeunesse. Avec lui : l’ancien étudiant fesciste, Yayoro Karamoko, président de la jeunesse du RDR, et Mamadou Touré, président de la Coalition pour le changement (CPC) et porte-parole des jeunes.

Le RDR a mis sur pied dix directions thématiques (femmes, leaders d’opinion, grands électeurs, communication, programme de gouvernement, Ivoiriens de l’extérieur…) et dix-sept directions régionales. L’équipe d’Abidjan (30 % des votants) est la plus étoffée. ADO a confié le soin de préparer la grande bataille de la métropole à Marcel Amon-Tanoh, l’ancien ministre de la Construction, qui a également dirigé son cabinet. Il est épaulé par cinq cadres du parti : Adama Toungara (Abobo), Kanaté Diakité (Cocody, Plateau et Bingerville), Cissé Bacongo (Abidjan­ Sud), Youssouf Sylla (Adjamé et Attécoubé) et Gilbert Fofana (Yopougon).

Femmes : une cible prioritaire

Les femmes – plus de la moitié de l’électorat – sont une autre cible prioritaire. Pour les séduire, ADO compte notamment sur Kandia Camara, directrice de campagne chargée des femmes, Virginie Kouamé Aya, la présidente du rassemblement des femmes au sein du parti, Nialé Kaba, conseillère économique du candidat, et Anne Désirée Ouloto. De mère bétée et de père guéré, cette dernière abat un travail incessant sur les terres de l’Ouest. Un activisme qui lui a valu de gagner le titre de porte-parole principal.

Pour conquérir le cœur des Baoulés, ADO compte sur Amon-Tanoh, qui est agni, mais aussi sur Augustin Thiam, médecin de formation. Ce neveu de Félix Houphouët-Boigny est en passe de devenir le chef traditionnel dans tous les cantons de Yamoussoukro.

Le candidat suit également le travail de la Commission électorale indépendante (CEI). Une tâche confiée à Amadou Soumahoro, vice-président de l’institution. Son dispositif sécuritaire est géré par Soro Nagorgo, son chef de sécurité personnelle, Diarrassouba Bakari, l’aide de camp, et Mamadou Sangafowa Coulibaly, président du comité chargé de la logistique et de la sécurité.

Enfin, ADO emmène régulièrement dans sa caravane Tassouman, chauffeur de foules, et la chanteuse Antoinette Allany, pour animer ses meetings. La maison Ouattara se veut hospitalière – ce qui n’empêche pas les querelles. Mais au RDR, on lave son linge sale en famille.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro