Fermer

Frits Van Dijk et J.A. …

Vice-président du groupe Nestlé 63 ans, lit Jeune Afrique depuis longtemps

L’Afrique occupe une place spéciale pour moi : j’y ai vécu, enfant, dans les années 1960 – plus précisément au Kenya – et j’y suis revenu pour Nestlé en 1980 – le groupe y est présent depuis la fin du XIXe siècle. Depuis, j’y retourne très régulièrement et, chaque semaine, je lis Jeune Afrique avec beaucoup d’intérêt. Ce magazine est une bonne source d’information sur ce qui se passe en Afrique et complète bien les informations que je reçois directement de nos marchés africains.

Toutes ces années, j’ai vu le continent se transformer significativement. J’ai eu l’occasion de beaucoup voyager dans les pays en développement rapide, comme l’Inde et la Chine, et je pense que l’Afrique a le potentiel pour connaître le même boom économique que l’Asie. C’est pourquoi le groupe a décidé d’y investir 1,2 milliard de francs suisses [environ 900 millions d’euros, NDLR] au cours des trois prochaines années. En nous approvisionnant localement, en créant des emplois locaux, nous comptons contribuer à la poursuite du développement du continent. 

Lire les autres articles du dossier

«50 ans, 50 lecteurs, 50 regards sur J.A.»

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici