Fermer

Sahel : de l’émigration au terrorisme

Le rapt de sept expatriés à Arlit, au Niger, sera évoqué par Serge Daniel. © AFP

Le journaliste franco-béninois Serge Daniel travaille à la rédaction d’un nouvel ouvrage intitulé "Le Sahel de tous les dangers".

Après le succès de son livre Les Routes clandestines (Hachette Littératures), qui expliquait le fonctionnement des réseaux sahéliens d’émigration à destination de l’Europe, le journaliste franco-béninois Serge Daniel travaille à la rédaction d’un nouvel ouvrage, Le Sahel de tous les dangers : avions chargés de cocaïne, Aqmi, trafics humains, lutte d’influence, prises d’otages. Il revient en particulier sur la mort du Français Michel Germaneau en juillet, au Mali, puis sur le rapt en septembre, au Niger, de cinq autres Français, d’un Togolais et d’un Malgache. « C’est une suite logique de ma précédente enquête, explique le correspondant de RFI et de l’AFP au Mali, puisque l’un des passeurs, Sultan, est devenu un preneur d’otages. Il est même le principal chauffeur d’Abou Zeid, le plus dangereux des chefs islamistes. » Après s’être rendu en Mauritanie et au Nigeria, où la secte Boko Haram, les « talibans du Nigeria », est en train de joindre ses forces à celles d’Aqmi, Serge Daniel poursuivra ses investigations au Maroc. Le Sahel de tous les dangers paraîtra d’ici au mois de juin 2011, chez Fayard.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici