Seychelles : Michel malgré la crise

Le scrutin présidentiel devra être organisé d'ici au mois de juillet.

Élu en 2006 dès le premier tour avec 53,7 % des suffrages, James Michel (66 ans) devrait briguer un deuxième mandat de cinq ans. Malgré les nombreuses réformes économiques engagées ces deux dernières années en réponse à la déroute financière de 2008, qui n’ont pas provoqué de grand mouvement de contestation, le leader du Lepep (ex-SPPF), le parti au pouvoir depuis trois décennies, part favori face à son principal opposant, Wavel Ramkalawan (49 ans), du Parti national des Seychelles (SNP). Le gouvernement a jusqu’au mois de juillet 2011 pour organiser le scrutin.