Fermer

Centrafrique : « Dallas » à Bangui

L'élection présidentielle centrafriciane aura lieu le 23 janvier.

À moins d’un report, une partie fratricide entre trois candidats – sur un total de six – dominera la présidentielle en Centrafrique, dont le premier tour est fixé au 23 janvier. Dans le trio, il y a bien sûr le chef de l’État sortant, François Bozizé, arrivé au pouvoir en 2003 puis élu en 2005. Face à lui, le leader de l’opposition, Martin Ziguélé, sous l’étiquette du Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC). Un troisième poids lourd pourrait lui faire de l’ombre : l’ancien président Ange-Félix Patassé. Renversé par Bozizé en 2003, puis autorisé à rentrer de son exil togolais en 2009, il est aussi le fondateur du MLPC et l’ex-parrain de Ziguélé, qui fut son Premier ministre. Un scénario à la Dallas auquel participeront quelque 2 millions d’électeurs.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici