Un opéra à la gloire de Winnie Mandela

Écrit par Julia Kuntzle

Nelson Mandela et sa femme Winnie, lors de sa libération le 11 février 1990. © AFP

Winnie, l'ex-femme de Nelson Mandela, a désormais une oeuvre à sa gloire, et pas n'importe laquelle : un opéra. Mais personne n'incarnera Madiba...

Icône de la lutte antiapartheid, condamnée pour fraude, vols, enlèvement, prête à recourir à la violence… Winnie Mandela est un personnage haut en couleur. De quoi nourrir l’inspiration des réalisateurs et autres metteurs en scène. Un opéra de Bongani Ndodana-­Breen et un biopic de Darrell J. Roodt consacrés à la « mère de la nation » sud-africaine sont attendus pour 2011.

Du 28 avril au 3 mai prochains, avant une tournée mondiale prévue dans l’année, l’orchestre philharmonique du Kwazulu-Natal interprétera Winnie, The Opera au South African State Theatre de Pretoria. Bongani Ndodana-Breen a écrit une soixantaine de morceaux mêlant anglais et xhosa. Il avait déjà composé, avec le réalisateur sud-africain Warren Wilensky, une pièce lyrique (The Passion of Winnie) présentée à Toronto en 2007. « Après cette première expérience, nous avions dans l’idée de donner à cette œuvre une réelle dimension sud-africaine », explique à Jeune Afrique Warren Wilensky, qui cosigne les paroles avec Mfundi Vundla. David­ Matamela (Le Roi Lion) signe la chorégraphie.

« Le casting sera annoncé fin janvier, précise Warren Wilensky. Personne n’incarnera Madiba. Notre choix a été de mettre en lumière uniquement Winnie. L’opéra s’ouvre sur la Commission Vérité et Réconciliation. À partir de ce moment crucial de notre histoire, nous entrons dans la mémoire de Winnie, qui revient sur les souvenirs heureux et difficiles de sa vie. »

Un parcours atypique qui fait d’elle un véritable personnage romanesque. Ce qui n’a pas échappé aux promoteurs du futur opéra. Ils en font d’ailleurs le cœur de leur opération marketing en déclarant : « Que vous la détestiez ou que vous l’aimiez, venez et écoutez-la. »

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici