Dossier

"Cet article est issu du dossier" «Mines : Très chers métaux rares»

Consulter le sommaire

Or : une production record

Depuis 2001, le prix de l'once d'or a progressé de 407 %. © AFP

Après plus d’une décennie de stagnation, la production d’or mondiale a atteint un record avec 2 652 tonnes en 2010, sous l’effet d’une forte demande mondiale (chinoise et indienne principalement) qui a également poussé les prix vers le haut. Depuis 2001, l’index du New York Stock Exchange a crû de 375 % et le prix de l’once d’or a progressé de 407 %. Le 18 janvier, l’once cotait à 1 370 dollars, après un pic en décembre 2010 à 1 430 dollars. Le Ghana, plus gros producteur du continent derrière l’Afrique du Sud, a annoncé une augmentation de sa production de 2,9 % sur les neuf derniers mois par rapport à la même période l’année précédente, avec des revenus aurifères en hausse de 30 %, à 2,6 milliards de dollars (environ 2 milliards d’euros).

Les industries sont aussi gagnantes. La petite minière canadienne Semafo, présente au Bénin, au Niger et en Guinée, a annoncé une augmentation de sa production en 2010 de 8 % par rapport à 2009 et plus de 323 millions de dollars de revenus. D’autres, comme Severstal, cherchent des capacités de financement sur les marchés afin de se développer. Le groupe sidérurgique russe devrait introduire cette année 25 % de sa filiale aurifère North Gold Ore sur la Bourse de Londres, avec l’objectif de lever pas moins de 1 milliard de dollars. Preuve du dynamisme du secteur : les sociétés aurifères représentent déjà 15 % de l’indice londonien FTSE-100.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici