Fermer

Côte d’Ivoire : Dominique Ouattara, « guest star » à Crans-Montana

Par Jeune Afrique

Dominique Ouattara fait ses premiers déplacements officiels en tant que première dame. © Falone, pour J.A.

Dominique Ouattara, la femme du président ivoirien élu, se rend du 16 au 19 février à Bruxelles pour le Forum de la coopération Sud-Sud. Les premiers pas d'une première dame...

Épouse du président élu de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara prend à cœur son rôle de première dame, malgré le confinement de son mari et de ses partisans au Golf Hôtel, à Abidjan. Elle étudie les activités et le style de ses alter ego en France (Bernadette Chirac, Carla Bruni), aux États-Unis (Michelle Obama) et en Afrique (Chantal Compaoré, Viviane Wade) afin de trouver sa propre voie. D’ores et déjà, elle travaille avec un staff de huit collaborateurs à la planification des activités de sa fondation et à la préparation de projets pour la jeunesse ivoirienne.

Elle doit prendre la parole lors d’une journée consacrée à la « promotion de la femme » en marge du  Forum de la coopération Sud-Sud organisé par le Forum de Crans-Montana. L’occasion d’une rencontre de premières dames (les épouses des présidents camerounais et burkinabè étaient également attendues). Elle doit également assister à l’ouverture des travaux de ce Forum, au cours duquel Ally Coulibaly, le nouvel ambassadeur de Côte d’Ivoire en France, prononcera une allocution au nom du chef de l’État. Elle doit recevoir le prix de la Fondation Crans-Montana des mains d’Irina Bokova, la directrice générale de l’Unesco.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro