Fermer

Rwanda : Paul Kagamé, fan de Twitter

Le compte Twitter de Paul Kagamé. © Twitter.com

Le président rwandais répond personnellement, dans un délai d’une heure, à la quasi-totalité des messages qui lui sont adressés sur son compte twitter @PaulKagame.

S’il est un chef d’État africain cyberactif pour qui les réseaux sociaux – ces vecteurs privilégiés des contestations modernes – n’ont pas de secret, c’est bien Paul Kagamé. Le président rwandais répond personnellement, dans un délai d’une heure, à la quasi-totalité des messages qui lui sont adressés sur son compte twitter @PaulKagame.

Le 7 mars, un club de tennis de Musanze (ex-Ruhengeri), dans le nord du pays, en a fait l’expérience. Apprenant que le président – lui-même joueur de tennis – était en tournée dans la région, les jeunes responsables de l’Ibirunga Tennis Court lui ont adressé un message d’invitation sur Twitter, en précisant : « Nous avons un tee-shirt pour vous ! » Réponse : « OK. Sûr. Je fais un stop. Merci. » L’après-midi même, Kagamé débarquait avec en poche un don de 2 000 dollars pour ce petit club sans grands moyens. Des centaines de Rwandais correspondent ainsi régulièrement avec Paul Kagamé, qui s’accorde le temps nécessaire pour leur répondre.

Couverture

L’actu n’attend pas !


Couverture

Accédez à toute l'actualité africaine où que vous soyez en souscrivant à l'Edition Digitale de Jeune Afrique

Je m'abonne J'achète ce numéro