Archives

Un marché francophone presque vierge

De Dakar à Brazzaville, les enseignes de la grande distribution sont bien souvent locales.

Mercure International of Monaco (du Libano-Sénégalais Adnan Houdrouge) est le leader de la zone (City Sport et franchise Casino) et le seul groupe de stature internationale, avec des grandes surfaces au Sénégal, au Gabon, en Côte d’Ivoire, au Congo et au Cameroun. La chaîne de supérettes Pridoux (groupe CCBM, de Serigne Mboup) et les stations-services sont ses principaux concurrents à Dakar. En Côte d’Ivoire, Prosuma se partage le marché avec la CDCI (King Cash) de Yasser Ezzedine. Au Mali, les magasins Azar (du Libano-Malien Bassam Azar) sont incontournables.

Que manque-t-il à l’Afrique de l’Ouest et à l’Afrique centrale pour attirer les enseignes internationales ? Selon Antoine de Riedmatten, du cabinet Deloitte, « l’existence réelle d’une classe moyenne » est le principal indicateur : « Il faut avoir les volumes suffisants pour pouvoir organiser la logistique. » Pour lui, le recours à la franchise est un test pour les enseignes, qui peuvent ensuite racheter le réseau existant. « Il est peu probable qu’il émerge des champions locaux, l’Afrique du Sud a pris une longueur d’avance et pourrait recourir à des acquisitions. »

Fermer

Je me connecte