Fermer

Ce que Kigali reproche au héros d’ »Hotel Rwanda »

Le héros de "Hotel Rwanda" a été entendu par la justice belge à la demande de Kigali. © AFP

Paul Rusesabagina, directeur adjoint de l'hôtel des Mille Collines au Rwanda, dont le parcours avait inspiré Hollywood pour le film "Hotel Rwanda" a été interrogé par le parquet fédéral belge à Bruxelles sur sa complicité présumée avec les rebelles hutus des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR).

Entendu le 20 juin à Bruxelles par le parquet fédéral belge en présence d’une commission rogatoire rwandaise, Paul Rusesabagina, directeur adjoint de l’hôtel des Mille Collines pendant le génocide de 1994, a été interrogé sur sa complicité présumée avec les rebelles hutus des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) basées dans l’est de la République Démocratique du Congo.

"Nous avons toutes les preuves matérielles"

Rusesabagina, dont l’histoire personnelle – très controversée à Kigali – avait inspiré Hollywood pour le film Hotel Rwanda (2004), est accusé par la justice rwandaise d’avoir contribué au financement des FDLR via des transferts depuis les États-Unis. « Nous avons toutes les preuves matérielles, affirme à J.A. le procureur général Martin Ngoga – qui se refuse à établir un lien direct avec le cas de l’opposante Victoire Ingabire, dont le procès devrait s’ouvrir début septembre à Kigali –, mais ils sont l’un et l’autre clairement dans le même camp. » Ce sont deux officiers des FDLR arrêtés en 2010 au Burundi et extradés depuis au Rwanda qui auraient, documents à l’appui, « vendu la mèche »…

À noter que Rusesabagina, qui a quitté son pays en 1996, est particulièrement actif au sein de l’opposition à l’étranger et que les autorités rwandaises ont déposé auprès de la justice américaine une seconde demande de commission rogatoire.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici