Fermer

Gouvernance africaine : l’âge des capitaines

par Marwane Ben Yahmed

Images d’un sommet, celui du G20. L’Europe est au bord de l’abîme. À son chevet, de « jeunes » dirigeants, quinquagénaires (Merkel, Sarkozy, Obama), voire quadragénaires (Cameron, Medvedev). Tous sont depuis peu de temps à la tête de nations dont la population vieillit…

En Afrique, l’impression est inverse. Des citoyens de plus en plus jeunes, dirigés par de vieux crocodiles vissés à leurs fauteuils. Les clichés ont la vie dure. Car le continent aussi change et rajeunit ses chefs.

Mettons de côté l’Afrique du Nord, largement administrée par des pouvoirs transitoires après le grand coup de torchon donné en Tunisie, en Égypte et en Libye, où les palais présidentiels ont été époussetés et débarrassés des toiles d’araignées.

La moyenne d’âge de nos chefs, en Afrique subsaharienne, est de 62,6 ans, guère éloignée de la moyenne mondiale, environ 61 ans.

Les quatre grands ensembles régionaux qui la composent se répartissent équitablement les lauriers et les bonnets d’ânes. L’Afrique australe, pour la moyenne d’âge la plus haute (64,5ans), l’Afrique de l’Est pour la plus basse (60,5 ans). Concernant la longévité au pouvoir, la moyenne est de… 10,7 ans. Et c’est l’Afrique de l’Ouest qui est la moins gourmande: 6 ans! Merci Alpha Condé (Guinée), Goodluck Jonathan (Nigeria), Mahamadou Issoufou (Niger), Alassane Ouattara (Côte d’Ivoire), Jorge Carlos Fonseca (Cap-Vert), Malam Bacai Sanhá (Guinée-Bissau), John Atta-Mills (Ghana) et Thomas Boni Yayi (Bénin), tous au-dessous de cette moyenne. Vive l’alternance…

L’Afrique centrale, elle, est la reine des accros au pouvoir, avec une moyenne de 14,5 années sur le fauteuil présidentiel : 32 ans pour Obiang Nguema (Guinée équatoriale), 29 ans pour Paul Biya (Cameroun), 21 ans pour Idriss Déby Itno (Tchad), 14 pour Denis Sassou Nguesso (Congo) et 10 pour Joseph Kabila (RDC). Seuls « nouveaux », au cours des cinq dernières années, Manuel Pinto da Costa (São Tomé) et Ali Bongo Ondimba (Gabon)…

Derniers prix de ce petit palmarès de nos « grands quelqu’un » : les titres individuels, toutes régions confondues. Les plus âgés? Robert Mugabe (Zimbabwe), 87 ans, et Abdoulaye Wade (Sénégal), 85. Les plus jeunes? Andry Rajoelina (Madagascar), 37 ans, et Joseph Kabila (RD Congo), 40. Le petit dernier ? Michael Sata (Zambie), pas vraiment un perdreau de l’année (74 ans), mais élu le 23 septembre.

Last but not least, les dix plus « expérimentés » : les « jumeaux » (69 ans chacun) Obiang et dos Santos (Angola), au pouvoir depuis 32 ans, puis Mugabe (31 ans), Biya, Museveni (Ouganda, 25 ans), Compaoré (Burkina, 24 ans), Omar el-Béchir (Soudan, 22 ans), Idriss Déby Itno, Issayas Afewerki (Érythrée, 18 ans) et Mélès Zenawi (Éthiopie, 16 ans) qui est le véritable patron de son pays malgré l’existence d’un président presque anonyme (Girma Wolde Giorgis). Mais dix-sept dirigeants, sur quarante huit, sont au pouvoir depuis moins de 5 ans! Au total, l’Afrique subsaharienne ne compte finalement que onze chefs d’État de plus de 70 ans, contre dix-huit de moins de 60 ans. L’Afrique change, vous dit-on !

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici