Fermer

Madagascar : qui est le nouveau premier ministre, Omer Beriziky ?

Andry Rajoelina (G) et Omer Beriziky (D), le nouveau Premier ministre malgache, le 28 octobre 2011. © AFP

Nommé le 28 octobre, le nouveau Premier ministre, Omer Beriziky, est un illustre inconnu pour la plupart de ses concitoyens. Son gouvernement devrait être connu très prochainement.

Certains lui prédisent un destin à la Eugène Mangalaza, l’éphémère Premier ministre d’Andry Rajoelina entre octobre et décembre 2009, nommé à la faveur des accords (tout aussi éphémères) d’Addis-Abeba. Omer Beriziky, un illustre inconnu pour la plupart des Malgaches (il a passé la majeure partie de ces quinze dernières années à Bruxelles en tant qu’ambassadeur auprès de l’Union européenne), fera-t-il mieux ? Pas sûr. Dès sa nomination, le 28 octobre, il était déjà contesté par les anciens présidents Marc Ravalomanana et Didier Ratsiraka.

À dire vrai, même Andry Rajoelina, le président de la transition, n’en voulait pas. Il aura fallu toute la persuasion de l’Afrique du Sud pour le convaincre de nommer un homme de l’opposition. Même si Beriziky appartient au Leader Fanilo, un parti qui soutient Rajoelina, c’est surtout sa proximité avec Albert Zafy, l’un des opposants les plus virulents au jeune président, qui prime.

Leur amitié date du début des années 1990, lorsqu’ils se sont opposés à Ratsiraka. Beriziky était alors un simple historien. Envoyé à Bruxelles après l’élection de Zafy, il a réussi l’exploit d’y rester sous Ratsiraka et Ravalomanana. Âgé de 61 ans, il jouit d’une réputation d’homme intègre et dispose d’un atout de poids à l’heure où Madagascar cherche la reconnaissance internationale : son expérience de diplomate. Mais d’ores et déjà, une tâche bien plus ardue l’attend. Il a jusqu’au 17 novembre pour former un gouvernement qui satisfasse l’ensemble des partis. Un vrai bizutage. 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici