La mine d’or de Morila en fin de vie



Par Jeune Afrique

Située dans le sud du Mali, la mine de Morila sera transformée en complexe agricole dès le mois d’avril 2009. Exploité depuis octobre 2000 par le britannique Randgold Resources, le ghanéen AngloGold Ashanti et l’État malien, le principal gisement aurifère du pays s’arrêtera donc après épuisement de sa cinquième carrière. Le traitement des stocks s’étalera toutefois jusqu’en 2013. Depuis huit ans, cette mine a fourni 5 millions d’onces d’or. 246 milliards de F CFA (492 millions de dollars) de taxes et de droits ont été reversés à l’État. Le projet agro-industriel actuellement à l’étude qui se substituera à l’activité minière devrait réutiliser une partie des équipements déjà présents sur le site.

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici