Fermer

Dadis hors de danger, le général Sékouba Konaté assure l’intérim

Le Général Sékouba Konaté ©

Le ministre de la Défense guinéen, le général Sékouba Konaté, est rentré à Conakry la nuit dernière après un voyage d’affaires de quelques jours au Liban.

A son arrivée, le numéro deux du régime, absent lors de l’attaque du 3 décembre contre le capitaine Moussa Dadis Camara, a été accueilli par des membres du Conseil national pour la démocratie et le développement (CNDD), du gouvernement et de des Forces armées.
 
Longtemps considéré comme un fidèle de Dadis, Sékouba Konaté a vu ses relations avec ce dernier se détériorer quand le chef du CNDD a commencé à afficher son goût pour le pouvoir et à entretenir le doute autour de ses véritables intentions. Le fossé entre eux s’est encore creusé après les massacres du 28 septembre.
 
Début octobre, Dadis s’était fermement opposé à l’arrestation, ordonnée par le général Konaté, du lieutenant Aboubacar « Toumba » Diakité, considéré comme le principal commanditaire des tueries du stade de Conakry.

Par ailleurs, le porte-parole de la junte, Idrissa Chérif, a affirmé que le capitaine Moussa Dadis Camara se portait "très bien". "Nous avons échangé avec lui au téléphone, il n’y a pas de problème. Son état de santé est stable. Il a eu une intervention, sa vie est hors de danger. Ce n’était pas une grosse opération, mais une petite intervention", a-t-il affirmé à l’AFP.

Moussa Dadis Camara, chef de la junte arrivé au pouvoir en Guinée le 23 décembre 2008, est hospitalisé depuis vendredi à Rabat : il a été blessé lorsque son aide de camp Aboubacar « Toumba » Diakité lui a tiré dessus jeudi.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici