Fermer

Fawzi Chaouchi, nouvelle idole du foot algérien

Écrit par Faïza Ghozali

Le gardien de but de l'ES Setif Fawzi Chaouchi © DR

Un magazine français populaire consacre un "grand reportage" au gardien de but de l’ES Setif, qui ne s’est véritablement révélé aux yeux du public que le 18 novembre 2009. C'était à Khartoum, lors du match Algérie-Égypte qui a permis aux Fennecs d'être qualifiés pour la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud.

Dans un numéro qui fait la part belle à l’Afrique, L’Équipe Mag’  – supplément hebdomadaire du quotidien L’Equipe – publie un reportage sur le gardien de but de l’Equipe nationale d’Algérie. L’article prend sept pages, dont deux doubles de photos exclusives sur le thème « Voilà le héros ». Une marque de reconnaissance qui fera des envieux.

Car le gardien de but de l’ES Setif, qui est depuis longtemps une vedette du championnat local, ne s’est révélé à la face du monde footballistique que le 18 novembre 2009. C’était à Khartoum, lors du match contre l’Égypte qui a consacré la qualification de l’Algérie à la Coupe du Monde. Ce jour-là – qui restera assurément dans les annales du football algérien -, le suppléant de Lounès Gaouaoui, écarté de la rencontre pour cause de suspension, a su repousser les assauts égyptiens. Et retenir ainsi l’attention des médias européens.

« C’est le joueur numéro Un »

"Avec le photographe Patrick Gripe, on l’a suivi de Khartoum à Sétif et jusque Bordj Menaiel [la ville de Kabylie dont est originaire le jeune sportif, NDLR] », raconte Christophe Larcher, reporter à L’Équipe Mag’. Le duo s’est associé à un confrère algérien du journal local Compétition pour aller tirer le portrait de celui qui est désormais la grande gueule du football algérien.

Signe de l’intérêt croissant que suscitent les Fennecs, longtemps dédaignés par les médias étrangers, L’Equipe Mag’ a déjà publié un reportage sur le football algérien en octobre 2009, également réalisé par Christophe Larcher. Qui a découvert Chaouchi ce fameux 18 novembre 2009… « C’est le joueur numéro Un », a lâché Rabah Saadane, le sélectionneur des Fennecs, lors d’un entretien diffusé le 2 janvier sur la chaîne qatarie Al Jazeera.

Rêves d’OM et de Barça

A priori, le portier sétifien devrait donc devenir titulaire. Réponse ce lundi 11 janvier, face au Malawi que vont affronter les Fennecs pour les débuts de la CAN. Mais d’ailleurs, au delà de la CAN et de la Coupe du Monde cet été, de quoi rêve Chaouchi ? De rejoindre un club européen, comme l’Olympique de Marseille, par exemple. « Il a plus ou moins compris qu’il devra d’abord passer par un club moyen, du type Sochaux ou Le Mans, en tant que remplaçant , explique Christophe Larcher. Il doit travailler et compenser son manque de formation spécifique, due au fait qu’il existe très peu d’entraineurs qualifiés en Algérie. »

Et ensuite ? Décrocher la lune, pour Fawzi Chaouchi, ce serait rejoindre les rangs du Barça, dont il est fan inconditionnel… Itinéraire d’un enfant du foot à suivre…

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici