CAN 2010 : Des quarts de finale très pimentés

Écrit par Jean-Marie Miny

Huits équipes pour quatre places en demi-finale... © Jeuneafrique.com

Le meilleur est à venir : l’Angola, le Ghana, la Côte d’Ivoire, l’Algérie, l’Egypte, le Cameroun, la Zambie et le Nigeria sont les huit équipes qui disputent les quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2010. Dans bien des cas, les matchs de cette fin de semaine auront un air de déjà vu et de revanche.

Angola-Ghana : Les Palancas Negras (antilopes noires) sauront-elles décrocher les Black Stars du firmament ?

Hôtes de la CAN, les Palancas Negras réalisent à ce stade de la compétition une très bonne performance. Premiers de leur groupe avec cinq points, les joueurs angolais ont l’occasion de faire la différence avec leur percutante ligne offensive pour s’envoler vers les demi-finales : les attaquants Flavio et Manucho sont à eux seuls les auteurs des six buts de la sélection avec trois réalisations chacun en phase de poules. Les filets devraient encore trembler de toutes leurs fibres à Luanda, ce 24 janvier à 16h GMT.

Tout comme la Côte d’Ivoire, les Black Stars n’auront disputé que deux matchs avant la rencontre, en raison de la disqualification du Togo suite au mitraillage de sa délégation par les Forces de libération de l’enclave du Cabinda (Flec)  le 8 janvier. Les Ghanéens risquent donc de manquer un peu de rythme. Vont-ils égaler leur performance de la précédente CAN qui s’était déroulée chez eux, où ils avaient atteint les demi-finales ?

Côte d’Ivoire-Algérie : Les Eléphants écraseront-ils les Fennecs ?

Considérée comme l’un des favoris incontestés de la CAN, la Côte d’Ivoire a timidement démarré la compétition. Pour la génération de Didier Drogba et de ses coéquipiers, c’est peut-être la dernière chance de remporter un trophée qui leur échappe depuis plus de six ans. Avec un seul but encaissé en deux matchs, le sélectionneur bosniaque Vahid Halilhodzic peut se vanter d’avoir la meilleure défense des phases de poules. Mais il a aussi un match de retard par rapport à ses adversaires du jour. Dommage : s’il l’avait joué, cela lui aurait permis de parfaire ses ultimes réglages.

Avec un seul petit but marqué en trois matchs contre trois sévèrement encaissés lors de la première journée face… au Malawi, les Fennecs auront fort à faire face aux Éléphants. Pourtant, ils se sont bien battus pour arracher – dans la douleur – leur qualification jumelée CAN-Mondial 2010. Le vainqueur de ce choc entre les deux « mondialistes » rencontrera en demi-finale l’Égypte ou le Cameroun. Autant dire que le match aura tout l’air d’une finale avant l’heure !

Egypte-Cameroun : Les Pharaons vont-ils dompter une nouvelle fois les Lions ?

Tenants du titre, vainqueurs de toutes leurs rencontres, à la fois meilleure attaque et meilleure défense de la CAN (sept buts marqués et un but encaissé en trois matchs), les Pharaons ont bien l’intention d’enrichir leur palmarès. Eux qui n’iront pas au Mondial se voient déjà revenir chez eux avec la Coupe d’Afrique… Mais le chemin vers la finale sera long : en cas de victoire contre l’Égypte, ils devront se heurter aux Fennecs ou aux Eléphants.

Pour Paul Le Guen et ses Lions, souvent malmenés lors du tour préliminaire et qualifiés sur le fil , le match contre l’Égypte a un petit air de déjà-vu. Malheureux perdants de la finale de la CAN 2008 contre l’Égypte (0-1), à cause d’une grosse erreur défensive de Rigobert Song, les Lions parviendront-ils à prendre leur revanche ?

Zambie-Nigéria : Les Chipolopolos (boulets de cuivre) déplumeront-ils les Super Eagles ?

Qualifiés grâce à leur victoire surprise face au Gabon – qui avait pourtant déjà pris une option pour la suite de la compétition -, les Chipolopolos s’offrent leur premier quart de finale de Coupe d’Afrique des nations depuis 1996. La performance est belle mais ils entendent bien continuer leur parcours et, pourquoi pas, jouer la finale.

Avec un seul faux pas à ce stade, face à l’Égypte, mais en sortant d’une poule au niveau hétérogène sans beaucoup de gloire, les Super Eagles n’ont plus beaucoup de temps pour s’améliorer. Du moins s’ils veulent éviter un cuisant retour à la maison dès mardi prochain.