Fermer

Le Guen : restera, restera pas…

Par Jeune Afrique

Paul Le Guen. © AFP

Le nom de l’Allemand Lothar Mathäus circulait pour encadrer l’équipe nationale camerounaise. Mais malgré les mauvais résultats du Mondial, le sélectionneur Paul Le Guen pourrait voir son contrat renouvelé.

Les rumeurs l’annonçaient en Australie mais il semblerait que Paul Le Guen, sélectionneur des Lions indomptables, ne soit pas près de quitter le Cameroun. La Fécafoot (la fédération camerounaise de football) lui aurait proposé de poursuivre l’aventure, ignorant la bronca des supporteurs. Mohamed Iya, président de la Fécafoot, veut tabler sur la « stabilité » – denrée rare dans le foot africain – pour bâtir une meilleure équipe et préparer le Mondial 2014.

Entraîneur depuis juillet 2009, Paul Le Guen avait réussi à remettre en selle une équipe camerounaise en grande difficulté. Dernière de sa poule de qualification, elle avait repris le dessus en trois matchs, se qualifiant à la fois pour la Coupe d’Afrique des nations et de la Coupe du monde Fifa 2010.

Controversé

Dans une équipe où les fortes personnalités n’hésitent pas à aller à l’affrontement (qu’il s’agisse de Rigobert Song ou de Samuel Eto’o) et malgré les attaques de ses détracteurs, comme Roger Milla, Le Guen a su s’imposer et imposer de nouvelles têtes pour assurer la relève.

Le choix de la Fécafoot est loin de faire l’unanimité. La presse camerounaise qui, hier, encensait le Français, le traite aujourd’hui de mercenaire.

Paul Le Guen n’a pas encore précisé quand il annoncerait publiquement sa décision.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici