Fermer

Dossier

"Cet article est issu du dossier" «Indépendances : cha-cha ou blabla ?»

Consulter le sommaire

Humour en série #1 : Soraya Gari et Naybeel

Soraya Gari et Naybeel pendant leur sketch sur l'esplanade du Trocadéro. © jeuneafrique.com

Le cinquantenaire des indépendances interpelle aussi les artistes. Pour célébrer l’événement à leur manière, des humoristes d’origine africaine ont proposé à jeuneafrique.com de petits sketches vidéo. Les premiers à se livrer à l'exercice, Soraya Gari et Naybeel, adorent brocarder les préjugés communautaristes.  

« Je voulais apporter une touche différente à mon spectacle, je l’ai trouvé en Soraya », explique Naybeel, tout sourires, installé aux côtés de sa complice, petite brune aux yeux perçants. En 2008, l’année de leur rencontre, tous deux avaient déjà tracé leur route dans la comédie.

Elle, franco-marocaine (28 ans), a créé le buzz sur internet dès 2007 avec ses vidéos décapantes de « Tata Khadija », cette mère maghrébine autoritaire à travers laquelle elle peut aborder la question des conflits entre générations. Lui, « tuniso-maroco-algérien » (30 ans), auteur de sketches à succès sur le web (« Malika retire son voile ») dans lesquels il « bouscule la communauté musulmane », est le créateur de l’Arabica Show, un spectacle réunissant plusieurs humoristes et lancé il y a deux ans.

 

L’originalité de ces deux artistes ? Avoir créé un humour nouveau – « subtil, jamais vulgaire », disent-ils – qui leur permet de dénoncer ce dont on ne parle pas : le racisme en Afrique, entre Maghrébins et Subsahariens. Ils parlent de ce qui les touchent, eux, de « l’actualité, des problèmes sociaux, de la famille… » Leur seule limite ? « Ni sexe, ni religion », répond Soraya.

Leur ancien travail – ils ont tous deux démissionné pour se lancer dans la comédie – est aussi une source d’inspiration. Elle était responsable marketing dans une entreprise de pétrole à Paris, lui travaillait pour une grande société de yaourts. Après avoir tous deux fait salle comble, cette année à Paris, Naybeel (The French Touch of Bled’art) et Soraya (100 % certifié Tata Khadija) devraient encore nous surprendre à la rentrée avec de nouvelles dates. Et feront leur Arabica Show, le 30 octobre, au théâtre du Gymnase à Paris.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici