Fermer

Affaire Zahia : Franck Ribéry et Karim Benzema mis en examen

Arrivée de Franck Ribéry à la Brigade de répression du proxénétisme, à Paris le 20 juillet. © AFP

Les footballeurs Franck Ribéry et Karim Benzema sont sortis libres après sept heures de garde à vue à la Brigade de répression du proxénétisme à Paris mardi. Ils ont été mis en examen pour "sollicitation de prostituée mineure".

Mis à jour mercredi 21 juillet à 09h07

Le fiasco des Bleus en Afrique du Sud à peine oublié, c’est à la rubrique « fait divers » que l’on reparle des footballeurs français. Le milieu offensif du Bayern de Munich Franck Ribéry a été mis en examen pour « sollicitation de prostituée mineure » mardi 20 juillet au soir, à l’issue d’une garde à vue débutée quelques heures plus tôt et dont il est ressorti libre.

Son coéquipier de l’équipe de France, l’attaquant du Real Madrid Karim Benzema, a lui aussi été mis en examen.

Les deux sportifs ont été placés en garde à vue en fin de matinée dans une affaire de proxénétisme, pour laquelle ils avaient déjà été interrogés. C’est vers 9 heures qu’ils sont arrivés dans les locaux de la Brigade de répression du proxénétisme (BRP), où ils ont été entendus sur commission rogatoire du juge Yves Dando.

3 ans de prison et 45 000 euros d’amende

Le juge enquête sur une affaire de proxénétisme autour du Zaman Café, un bar proche des Champs-Élysées.  Les footballeurs sont suspectés d’avoir eu des relations tarifées avec une prostituée mineure au moment des faits : Zahia Dehar. Celle-ci avait affirmé qu’elle avait eu des relations avec ces joueurs alors qu’elle était mineure, mais qu’ils ne connaissaient pas son âge.
Le fait de solliciter des relations sexuelles avec une mineure prostituée est passible de trois ans de prison et de 45 000 euros d’amende, mais l’accusation doit apporter la preuve de la connaissance de son âge par les présumés fautifs.

Le billet d’avion pourra-t-il dénouer l’affaire ?

L’avocate de Franck Ribéry, Me Sophie Bottai, a affirmé que son client ignorait que la jeune femme était mineure. Toutefois, les enquêteurs veulent s’appuyer sur un billet d’avion, que Franck Ribéry a avoué avoir payé à Zahia Dehar pour qu’elle vienne lui rendre visite en Bavière. Si le joueur a procédé lui-même à la réservation (qui nécessite de donner la date de naissance du passager) il n’a pas pu ignorer la date de naissance de Zahia.

Pour sa part, Karim Benzema avait affirmé ne pas se sentir « concerné » par cette affaire et n’avoir « rien à (se) reprocher ».

(Avec AFP)
 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici