Samuel Sarr limogé, Karim Wade hérite du portefeuille de l’Énergie

Le fils du président et ministre d'État Karim Wade. © AFP

Le ministre de l'Énergie Samuel Sarr a été limogé du gouvernement. Ses attributions reviennent au ministre d'État Karim Wade, qui cède l'Aménagement du territoire à Nafy Diouf Ngom.

Le gouvernement sénégalais a connu un mini-remaniement lundi 4 octobre. Le ministre de l’Énergie, Samuel Amete Sarr, a été limogé.

Ses attributions reviennent au ministre d’État et fils du président, Karim Wade, qui hérite d’un portefeuille stratégique supplémentaire. Il se voit toutefois retirer l’Aménagement du territoire qui est confié à la ministre des transports terrestres et ferroviaires, Nafy Diouf Ngom.

Karim Wade cumule donc désormais l’Énergie, la Coopération internationale, les Transports aériens et les Infrastructures.

D’après le porte-parole de la présidence, Serigne Mbacké Ndiaye, cité par l’agence Reuters, « Samuel Sarr a été nommé ministre d’État et conseiller financier de la présidence ».

Coupures de courant

Sur la sellette du fait des coupures d’électricité récurrentes, en particulier dans la région de Dakar, Samuel Sarr avait dû présenter ses excuses à la population en juillet dernier.

En fin de semaine dernière, la presse sénégalaise s’était fait l’écho d’un regain de tension entre Samuel Sarr et Karim Wade.

D’après Le Quotidien, Karim Wade, en charge du transport aérien, s’était plaint des coupures de courant qui touchent l’Aéroport Léopold Sédar Senghor, lui demandant de mettre le bâtiment « hors délestage ». Ce à quoi Samuel Amete Sarr aurait répondu qu’il suffisait de doter l’installation d’un groupe électrogène adéquat.