Fermer

Nord-Kivu : plus de vingt morts dans une attaque des FDLR

Des rebelles FDLR, près de Goma. © AFP

Une embuscade apparemment menée par deux soldats des FDLR a conduit un camion de transport dans un ravin de la forêt de Walikale (Nord-kivu, est de la RDC). Bilan provisoire : au moins 23 morts.

Rarement si peu de coups de feu auront fait autant de morts d’un coup. « Deux rebelles des Forces démocratique de libération du Rwanda (FDLR) ont tué le chauffeur d’un camion et son propriétaire assis à côté. Le véhicule, qui transportait des passagers et des marchandises, a basculé dans un ravin. Il y a entre 23 et 30 morts », a indiqué à l’AFP le major Sylvain Ekenge, porte-parole de l’armée congolaise. Qui ajoute que le bilan « pourrait encore s’alourdir ».

L’attaque s’est produite dans la forêt de Walikale, dans la province du Nord-Kivu (est de la RDC), entre les localités de Walikale et Masisi. « Les deux rebelles ont pris la fuite. Des soldats ont été envoyés à leur poursuite, mais les retrouver dans la forêt de Walikale, c’est comme trouver une aiguille dans une botte de foin », a affirmé le porte-parole.

Territoire enclavé

« Les rebelles ont tiré deux coups de feu », a-t-il encore précisé, se basant sur les témoignages de « survivants » dont il n’a pas donné le nombre ni l’ état de santé.

Territoire très enclavé, riche en cassitérite et en or, la forêt de Walikale est devenue le refuge des rebelles FDLR et des miliciens congolais Maï-Maï, très actifs dans la région, où ils exploitent illégalement des mines. C’est non loin de Walikale que, fin juillet-début août, jusqu’à 500 personnes ont été violées dans treize villages par une coalition de rebelles FDLR, miliciens Maï Maï et de combattants d’un autre groupe armé dirigé par le colonel congolais Emmanuel Nsengiyumva. (Avec AFP)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici