Classement 2010 : les meilleures équipes africaines

Drogba, Gyan, Eto'o, Hassan et Bougherra ont particulièrement brillé en 2010. © AFP

Confirmations, déceptions, révélations… Le classement 2010 des équipes africaines que Jeuneafrique.com vous propose en exclusivité fait le bilan des péripéties du football continental. Une manière de se remémorer les exploits des équipes et des joueurs qui ont marqué l'année. Et d’attaquer 2011 en beauté.

Nous avons longtemps hésité avant de désigner la sélection africaine de l’année. Qui, de l’Égypte ou du Ghana, méritait de trôner au sommet du classement ? Que les aficionados des Black Stars et des autres équipes du continent nous pardonnent pour ce qui reste, somme toute, un jugement subjectif malgré tous les critères les plus sérieux que nous avons utilisés, au premier rang desquels les résultats de toutes les équipes du continent en 2010, que vous pouvez retrouver ici.

Mais à nos yeux, les Pharaons méritent bien cette première place. Champions d’Afrique pour la troisième fois consécutive, l’Égypte d’Hassan Shehata a réalisé un parcours parfait, dominant notamment le Nigeria (3-1), le Cameroun (3-1), l’Algérie (4-0) et le Ghana en finale (1-0). Bien sûr, elle ne s’est pas qualifiée pour la Coupe du monde, et elle est en difficulté dans son groupe qualificatif pour la CAN 2012, notamment à cause d’une inattendue défaite au Niger (0-1). Mais elle a prouvé en 2010 que sa discipline tactique était supérieure aux autres sélections africaines.


Le classement 2010 des meilleures équipes africaines.
(J : le nombre de matchs joués, V : victoires, N : nuls, D : défaites, Bp : buts marqués, Bc : buts encaissés)

L’honneur du foot africain

Le Ghana (2e), arrivé en finale en Angola sans ses meilleurs joueurs (Essien, Muntari, Mensah…) mais avec plusieurs champions du monde des moins de 20 ans (André Ayew, Inkoom), a sauvé l’honneur du football africain lors de la Coupe du monde en Afrique du Sud, en atteignant les quarts de finale face à l’Uruguay.

Malgré son potentiel, la Côte d’Ivoire (3e) s’est arrêtée en quart de finale de la CAN (2-3 contre l’Algérie) et n’a pas réussi à franchir le premier tour de la Coupe du monde, dans un groupe où – il faut le reconnaître – figuraient quand même des pointures comme le Portugal et, surtout, le Brésil.

Le Nigeria (6e) et l’Algérie (8e) – plombée par son indigence offensive (7 buts en 16 matchs !) – ont certes atteint le dernier carré en Angola. Mais leur Mondial a laissé un goût d’inachevé. Et que dire du Cameroun (13e), quart de finaliste sans âme en Angola et plus mauvaise sélection en Afrique du Sud avec trois défaites dans un groupe qui n’avait rien d’insurmontable ?

Révélations surprise

Les Lions Indomptables, minés par une ambiance interne exécrable, ont connu trois sélectionneurs cette année (Le Guen, Songo’o, Clemente), pour des résultats très moyens. Parmi les autres déceptions de l’année figurent la Tunisie (16e), éliminée au premier tour de la CAN 2010 et distancée par le Botswana dans les qualifications pour l’édition 2012. Mais aussi (à un degré moindre) le Maroc (21e), invaincu mais qui n’a affronté que des seconds couteaux, l’Angola (22e), ou le Mali (23e). Quant à la RDC (39e), seul un match nul au Cameroun (1-1) lui évite une place encore plus humiliante.

Dans ce classement 2010, il y a des confirmations, des déceptions… mais aussi des révélations surprise. Le Botswana (4e), dont aucun joueur n’évolue en Europe, a terminé l’année invaincu. Et a épinglé à son tableau de chasse le Togo (2-1) et, surtout, deux fois la Tunisie (1-0, 1-0) en qualifications pour la CAN 2012. Une compétition que les Zebras de Stanley Tshosane s’apprêtent à disputer pour la première fois de leur histoire.

L’Afrique du Sud (5e), grâce à une Coupe du monde honorable, la Zambie (7e), quart de finaliste en Angola, mais aussi l’Ouganda (9e), qui n’a rien perdu cette année, et le Malawi (11e) ont obtenu des résultats significatifs. C’est aussi le cas de l’étonnante Centrafrique (14e), qui a battu l’Algérie (2-0) et fait match nul au Maroc (0-0). Le Niger (18e), qui a défait l’Égypte (1-0) et le Cap Vert (21e) ont confirmé leurs progrès et ceux de l’Afrique noire en général.