Alpha Condé nomme Premier ministre l’économiste Mohamed Saïd Fofana

Alpha Condé continue de travailler sur la formation de son gouvernement. © AFP

Le président guinéen Alpha Condé a choisi un fonctionnaire ayant longtemps évolué dans le milieu des affaires, Mohamed Saïd Fofana, comme Premier ministre. Une manière de placer le redressement de l'économie guinéenne au premier plan.

Les tractations continuent sur la formation du premier gouvernement d’Alpha Condé, mais on connaît désormais au moins le nom du Premier ministre. Mohamed Saïd Fofana, qui hérite de ce poste-clé très convoité, est un haut fonctionnaire, « ancien directeur de la recherche économique » précise de décret présidentiel lu à la télévision publique guinéenne.

Inconnu du grand public, il avait occupé les fonctions de directeur de la coordination et du suivi des projets au ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Promotion du secteur privé après avoir longtemps fréquenté le milieu guinéen des affaires.

Récompense à la Basse Guinée ?

Secrétaire général de la Chambre de commerce de Guinée pendant une quinzaine d’années, ce Soussou est natif de de Forécariah, en Basse-Guinée. Sa nomination peut être perçue comme une récompense accordée à la population de cette région qui a massivement voté pour l’Alliance Arc-en-ciel lors du second tour de la présidentielle du 7 novembre dernier.

Un autre haut cadre Soussou, Kiridi Bangoura, fidèle parmi les fidèles du général Lansana Conté a quant à lui été nommé chef de cabinet de la présidence de la République avec rang de ministre. Il a apporté toute son expérience à la candidature d’Alpha Condé lors des deux tours de la présidentielle alors qu’il était directeur adjoint de campagne.

Fall, secrétaire général de la présidence

La nomination du Premier ministre intervient après celle d’un proche d’Alpha Condé, François Lounceny Fall, au poste de secrétaire général de la présidence avec rang de ministre.

Dans la foulée de ces nominations, le chef de l’Etat a créé sous son autorité directe, un Conseil supérieur des forces armées. Les modalités et le fonctionnement de ce conseil seront fixés très prochainement.

La composition du gouvernement, qui devrait être d’union nationale et multipartite d’après les engagements du président, est encore inconnue. (Avec AFP)

Déjà 200 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici