Fermer

Descente de police au siège du PDCI, au moins un mort

Des membres des forces restées fidèles à Laurent Gbagbo. © AFP

La police ivoirienne a fait une descente à la maison du PDCI, l'un des quartiers généraux de campagne d'Alassane Ouattara pendant le second tour, mardi matin. Des coups de feu ont été tirés. On compte un mort, au moins sept blessés et soixante-trois interpellations.

La police ivoirienne a mené une opération coup de poing mardi matin vers 6 heures (locales) contre un des quartiers généraux du camp d’Alassane Ouattara.

La maison du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI, dirigé par Henri Konan Bédié, allié d’Alassane Ouattara), dans le quartier de Cocody-Ambassade, où étaient retranchés des militants depuis plusieurs semaines, a reçu la visite des forces de l’ordre, qui ont tiré plusieurs coups de feu en l’air.

Selon le bilan dressé par le ministère de l’Intérieur, on compte un mort, sept blessés et soixante-trois personnes interpellées. Selon des sources proches de la police, c’est Émile Guiriéoulou, le ministre de l’Intérieur du gouvernement de Laurent Gbagbo, qui en aurait donné l’ordre.

Une centaine de policiers

En début d’après-midi, tous les militants présents avaient été évacués du bâtiment, désormais contrôlé par une centaine de membres de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS). C’est la première fois dans l’histoire de la Côte d’Ivoire qu’un siège de parti politique est occupé par les forces de l’ordre.

Le camp de Laurent Gbagbo a prétendu que le local servait de cache d’armes à ses adversaires. Mais les fouilles n’ont rien donné.

La Maison du PDCI est avant tout le siège de l’ancien parti unique du père de la nation ivoirienne, Félix Houphouët-Boigny. Après le premier tour de l’élection présidentielle ivoirienne et le ralliement de son leader, Henri Konan Bédié, à Alassane Ouattara, il est devenu l’un de ses quartiers généraux de la campagne de ce dernier.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici