La BEI veut intensifier son action en Afrique

Par Jeune Afrique

Le siège de la BEI au Luxembourg. DR ©

La Banque européenne d'investissement (BEI) annonce une augmentation de 25% des prêts accordés aux pays de la zone Afrique, Caraïbes, Pacifique (ACP) pour la période 2014 - 2020. La stratégie à sept ans a été validée par le conseil des ministres ACP - UE.

La Banque européenne d’investissement (BEI) va renforcer ses investissements à long terme dans ses pays partenaires en Afrique, aux Caraïbes et dans le Pacifique (zone ACP) au cours des sept prochaines années. Cet engagement a été acté par le conseil des ministres ACP – Union Européenne. Werner Hoyer, le président de la BEI, a profité de la visite annuelle des ambassadeurs des pays partenaires ACP au siège de la banque, cette semaine, pour annoncer une augmentation prévue de 25% des prêts à la région en coopération avec la Facilité d’investissement ACP.

Il a en outre insisté sur la détermination de l’institution européenne à voir les projets d’infrastructure, le secteur privé et les inititatives d’intégration régionale dans les pays ACP, bénéficier du soutien de la BEI. « Nous sommes la seule institution financière internationale engagée à la fois à travers l’Europe et dans la zone ACP et nous nous réjouissons de renforcer encore nos activités au cours des années à venir, que ce soit sous la forme de prêts ou de conseil », a souligné Werner Hoyer dans un communiqué.

Lire aussi :

Habitat : la BEI prête 15 millions à Shelter Afrique
La BEI et UBA vont apporter leur soutien aux PME

9 milliards de prêts d’ici à 2020

La Facilité d’investissement ACP, la BEI et le 11ème Fonds européen de développement contribueront conjointement à cet engagement. Ce dernier s’est engagé à fournir 500 millions d’euros supplémentaires destinés à la Facilité d’investissement ACP ainsi que 634 millions d’euros pour les bonifications d’intérêts et l’assistance technique. Il doit aussi monter un fonds renouvelable pour l’investissement dans le secteur privé. À ces montants s’ajoutent les 2,5 milliards d’euros mis à disposition par la BEI à partir de ses ressources propres (garanties par les États membres de l’UE), destinés à des prêts, principalement dans des projets du secteur public.

Depuis 2003, les prêts effectués à travers la Facilité d’investissement ont augmenté à une moyenne de 450 millions d’euros par an. D’ici à 2020, la BEI prévoit que le total des prêts s’élevera à 9 milliards d’euros. Au cours des dix dernières années, la BEI a accordé près de 7 milliards d’euros de prêts à long terme pour des projets dans les pays ACP.