Muntubile Santos : « On veut garder notre titre » au Chan 2011

Le sélectionneur congolais et les Léopards locaux seront au Soudan pour disputer la Chan 2011. © D.R.

Jean Muntubile "Santos", ancien joueur à Sochaux, Marseille, Valenciennes, Bastia et Sarrebrück (Allemagne) et ex-entraîneur du TP Mazembe, avait remporté avec la RDC le Chan 2009 (Championnat d’Afrique de nations). Avant que les Léopards ne remettent leur titre en jeu, du 4 au 25 février au Soudan, leur sélectionneur se confie à jeuneafrique.com.

Jeuneafrique.com : À partir du 4 février, la RDC va défendre son titre obtenu en 2009 en Côte d’Ivoire pour le premier Chan 2009. Au premier tour, votre équipe affrontera le Cameroun, le Mali et la Côte d’Ivoire…

Jean Muntubile "Santos" : J’ai beaucoup de respect pour ces trois équipes. Ce sera forcément difficile, mais même dans un groupe aussi relevé, je sais que nous allons nous qualifier.  On veut garder notre titre. Quand mes joueurs portent le maillot de l’équipe nationale, ils sont à 120 %. Il le faudra, car nous serons attendus par nos adversaires qui voudront faire chuter le tenant.

Votre sélection a disputé le Tournoi du Nil en Égypte (5-17 janvier), où elle s’est classée à la troisième place, derrière les Pharaons et l’Ouganda. Quel bilan faites-vous de ce tournoi de préparation ?

Il a été bénéfique. Et je pense que si nous avions été au complet [Bedi, Kabangu et Kaluyikuta, tous de Mazembe, n’y ont pas participé, NDLR], nous aurions pu aller en finale. Mais ce que j’ai vu au Caire m’a plu. Physiquement, les joueurs étaient au top.

Votre sélection est majoritairement composée de joueurs de Mazembe. Ils ont connu une saison riche, mais éprouvante. Ne craignez-vous pas une forme d’usure mentale et physique ?

Non. Je connais bien les joueurs de Mazembe. J’ai entraîné ce club, et je travaille avec eux depuis plusieurs années avec les sélections A et A’. J’ai été footballeur professionnel, je sais ce que cela signifie de disputer comme eux plus de cinquante matchs dans une saison. Quand on obtient des résultats comme ceux de Mazembe en 2010, cela donne des ailes. En 2009 déjà, nous avions gagné le Chan avec une ossature de Mazembe. Il y a plusieurs joueurs qui sont venus avec moi de Kinshasa à Lubumbashi, quand j’étais entraîneur du TP Mazembe. Le Chan 2009, c’était un peu la suite logique de l’aventure.

En RDC, une partie de l’opinion publique, en se basant sur les résultats de l’équipe A’ et ceux de Mazembe,  estime que la sélection A ne devrait être composée que de locaux…

Moi, je pense qu’il faut retenir les meilleurs joueurs congolais. Peu importe où ils jouent ! Nous avons besoin des locaux, qui ont beaucoup de talent, mais si ceux qui sont à l’étranger sont bons, pourquoi s’en priver ? Mais je ne suis pas le décideur.

Vous êtes l’adjoint de Robert Nouzaret. On sait que vos relations avec lui sont parfois tendues. Il se murmure même qu’il ne souhaiterait plus travailler avec vous…

Nouzaret a fait plusieurs déclarations. C’est lui le patron de la sélection. En Afrique, le respect des anciens est très important, et je le respecte. Je ne cherche pas la polémique. Moi, je lui répondrai à la fin des qualifications pour la CAN 2012. Un jour, il partira de RDC, quand son contrat s’achèvera. Moi, je serai toujours congolais. Il ne peut pas me faire quitter mon poste d’adjoint, car j’ai un contrat.

Bénéficiez-vous du soutien de Constant Omari, le président de la fédération Congolaise ?

J’ai le soutien de la RDC ! J’ai gagné le Chan en 2009 !

En RDC, certains militent pour que le sélectionneur national soit un Congolais…

Mais c’est avant tout une question de compétences ! Claude Le Roy, qui a dirigé la sélection entre 2004 et 2006, a laissé un très bon souvenir ici. C’est un Monsieur !

______

Chan 2011 (4-25 février, au Soudan)

Groupe A : Soudan, Ouganda, Gabon, Algérie
Groupe B : Niger, Afrique du Sud, Ghana, Zimbabwe
Groupe C : RD Congo, Mali, Cameroun, Côte d’Ivoire
Groupe D : Angola, Tunisie, Sénégal, Rwanda