Société

Star Chef, une téléréalité à la sauce africaine

Christian Abégan (dr.) goûte le plat d'un des six candidats. © Luwak Productions

Six chefs africains à la recherche d’une étoile. C’est la recette originale que Luwak Productions a concoctée pour Star Chef, une émission de téléréalité qui sera diffusée à partir du 10 mars sur une vingtaine de chaînes publiques. Une première en Afrique subsaharienne francophone.

Tous les ingrédients de la téléréalité sont là. Six candidats – une femme et cinq hommes – enfermés dans une maison, sur une presqu’île de rêve, Pointe Denis au large de Libreville, la capitale du Gabon. Un confessionnal, un coach, et, chaque soir, des rencontres sur la plage qui peuvent virer au « psychodrame », si les malus l’emportent sur les bonus. Et enfin une jolie présentatrice pour commenter le tout… Qui gagnera ?

Il faudra attendre sept semaines pour le savoir. Sept semaines de suspens, mais une attente « goûteuse », alléchante et pimentée. Attention : pas de sexe, ni de couples déchirés en perspective, ni d’éléments naturels à affronter. Pas de people non plus. Le sujet de cette téléréalité – une première en Afrique noire francophone -, c’est la cuisine.

La cuisine continentale à l’honneur

Le défi pour les candidats ? Être élu « star chef » en réalisant le plus original, le plus savoureux et le plus « glamour » des mets africains. Une belle occasion, au passage, de découvrir les différentes facettes de l’art culinaire d’Afrique subsaharienne, plutôt méconnu. Chaque émission, de cinquante-deux minutes, comptera en outre un éclairage sur une spécialité culinaire ou une activité agro-pastorale des différentes régions du Gabon.

Pourquoi la cuisine ? « C’est un thème très porteur. Les émissions culinaires se multiplient sur les chaînes de télévision africaines. Mais elles ne sont tournées que vers la cuisine locale. En présentant la gastronomie de sept pays, Star Chef sera la première émission de cuisine continentale », explique Christophe Jeuffrain, directeur associé de Luwak Productions, qui a produit et réalisé le concept « Star Chef ».

Séduites, une vingtaine de chaînes de télévision publiques africaines ont donné leur accord pour la diffusion en prime time des sept épisodes à partir du 10 mars. La série sera également reprise par plusieurs chaînes continentales comme Télésud ou Vox Africa, et sera visible sur www.starchef.biz.


La première saison de Star Chef ne compte qu’une seule candidate.
© Luwak Productions

Sponsors séduits

Pas moins de 100 candidats, dont 25 femmes, se sont bousculés au casting qui s’est déroulé en août dernier. Leurs CV, propositions et arguments ont été passés à la moulinette par Christian Abégan, le chef du restaurant Le Palanka à Paris. Considéré comme un des maîtres incontestés de la nouvelle cuisine africaine, Trophée de l’excellence des cuisines afro-caribéennes, Abégan est le coach de la série, qui distribue conseils et toques.

Des entreprises agroalimentaires sponsorisent l’émission – dont le groupe français Lactalis – et sont prêtes à continuer l’aventure. Du coup, une deuxième série est à l’étude. Elle devait être aussi tournée au Gabon, mais les producteurs promettent que la troisième se déroulera au Sénégal.

Seul bémol, mais il est de taille : les dames, pourtant cordons bleus incontestés de la plupart des foyers africains, ne sont guère représentées dans Star Chef puisqu’une seule des 25 candidates a été retenue ! Réussira-t-elle à rafler l’étoile à ses confrères ? Et à empocher au passage un sympathique chèque de deux millions de francs CFA ? Pour le savoir, rendez-vous le 21 avril prochain.

Fermer

Je me connecte