Fermer

Présidentielle nigérienne : faible taux de participation, résultats attendus ce lundi

Mahamadou Issoufou et Seini Oumarou, les deux finalistes de la présidentielle. © AFP / Montage J.A.

Le second tour de l'élection présidentielle s'est déroulé sans incident samedi 12 mars au Niger. Mahamadou Issoufou et Seini Oumarou, les deux finalistes, se sont dit optimistes quant au résultat du scrutin qui doit être rendu public ce lundi.

« Tout s’est bien passé pour nous. Nous sommes en train d’additionner les résultats envoyés par nos représentants et nous avons un espoir ferme quant à la victoire », a déclaré Tamboura Issoufou, un porte-parole de l’ex-Premier ministre Seïni Oumarou, 60 ans, rival de l’opposant historique Mahamadou Issoufou, 59 ans.

« Nous sommes toujours très confiants, on est très largement en tête pour les résultats », a de son côté assuré Hassoumi Massaoudou, directeur de campagne de Issoufou. À Niamey, ce dernier l’emporterait à une écrasante majorité. Selon les résultats partiels des cinq communes de la capitale publiés à la télévision par le président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), il totaliserait plus de 75 000 voix contre 27 000 pour son rival.

La capitale est le fief de l’ex-Premier ministre Hama Amadou, arrivé troisième au premier tour avec 19 %, et qui soutient désormais Issoufou, lui-même arrivé en tête au premier tour (36 %), et favori pour le second. Oumarou (23 %) bénéficie pour sa part du ralliement de l’ex-chef de l’État, Mahamane Ousmane (8 %).

Satisfaction des missions d’observation

Gousmane Abdourahamane, le président de la Commission électorale nationale indépendante avait affirmé samedi qu’il proclamerait les résultats globaux provisoires au « plus tard dimanche soir », ajoutant que le taux de participation tournait autour de « 35 à 38 % ». Mais il a finalement indiqué dimanche qu’ils seraient « proclamés lundi », sans plus de précision. La Ceni a par ailleurs fait état d’un taux de participation entre 24 et 35% dans la capitale.

Les missions d’observation se sont félicités du calme déroulement du vote. La mission de l’UA « marque sa satisfaction quant à la bonne conduite du processus électoral et de la transition » au Niger, tandis que celle de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) considère que le second tour « s’est déroulée dans une atmosphère de calme et de transparence et que les citoyens nigériens ont pu exercer librement leur droit et devoir civique ». (Avec AFP)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici