Fermer

Tunisie : Captain Khobza, un super-héros version guignol

Par Jeune Afrique

Captain Khobza a déjà 98 000 fans sur facebook. © D.R.

C'est une nouvelle star du web. Un superman issu de la révolution. Captain Khobza distille plusieurs fois par semaine sur Internet sa vision impertinente de l'actualité tunisienne. Entre humour et effronterie, le super-héros, un brin décalé, a déjà réuni près de 100 000 fans sur Facebook.

Captain Khobza a ses fidèles. Créé par un petit groupe de jeunes Tunisiens, qui se retrouvent chaque jour après leur travail dans une agence de communication, il a très vite réuni environ 180 000 personnes qui, au rythme de deux à quatre épisodes par semaine, visionnent ses exploits sur Internet. Quelque 98 000 internautes se sont même déclarés « fans » sur le réseau social Facebook. Une bagatelle qui a propulsé le personnage au rang de « super-héros national ». Et ce, en quelques semaines seulement…

Créé le 7 février dernier, Captain Khobza s’attaque ainsi sans détour au méli-mélo qui subsiste actuellement au sein du gouvernement tunisien. Son arme : la parodie. Ses cibles : les hommes politiques. Tarak Mekki, caricaturé en vendeur de cacahuètes, mais aussi Ahmed Néjib Chebbi, Moncef Marzouki, etc… C’est toute la sphère politico-médiatique tunisienne qui en prend pour son grade.

"Captain Khobza est la propriété de tous les Tunisiens"

Proclamé garant de la liberté d’expression en Tunisie, le look du personnage est directement inspiré d’une des photographies les plus célèbres de la révolution tunisienne, prise le 11 janvier, jour de la fuite du président Ben Ali. Sur ce cliché, un homme est accroupi et tire sur les policiers dans une rue de Tunis, armé d’une… simple baguette de pain. Qui est du coup devenue l’arme de prédilection de Captain Khobza. Son nom en est même tiré puisque Khobza signifie « pain » en arabe. « C’est l’image d’un Tunisien qui n’a pas peur. De cette photo là, on a fait un personnage virtuel sur Facebook, qui s’exprime à la tunisienne, en utilisant l’humour », explique l’un de ses créateurs sous couvert de l’anonymat.

Le personnage de Captain Khobza est tiré d’une des plus célèbres photos de la révolution tunisienne.

© D.R.

Et d’ajouter : « On essaye de faire bouger les choses, d’être spontanés mais pour que les médias changent, il faut des années. Ils n’ont pas évolué aussi vite que la société tunisienne ».  Pour cela, Captain Khobza pourrait rapidement s’exporter à la télévision. « Rien n’est conclu, mais nous avons plusieurs propositions de chaînes tunisiennes et arabes », avoue l’un des pères du personnage, qui se fait, par sécurité, appelé « Boulanger ».

La période du ramadan
, durant lequel les audiences augmentent, est en effet propice. Quinze épisodes seraient ainsi déjà programmés afin de permettre au « Captain »  de réussir son envol. Sans pour autant s’échapper, comme l’explique l’un des « Boulangers » : « Nous ne vendrons que des épisodes, jamais le concept. » Car, conclut-il : « Captain Khobza est la propriété de tous les Tunisiens. »

Voir un épisode de "Captain Khobza".

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici