Ecobank s’installe au Soudan du Sud

Par Jeune Afrique

Ecobank opère désormais dans 34 pays en Afrique. © M-Aveline/JA

Le groupe bancaire panafricain a annoncé le 22 juillet avoir débuté ses activités au Soudan du Sud depuis une dizaine de jours. Ecobank opère désormais dans 34 pays situés entre le Sahara et l'Afrique du Sud.

Ecobank a annoncé le 22 juillet dans un communiqué de presse le début de ses activités au Soudan du Sud, le plus jeune des Etats africains. Le groupe panafricain a débuté ses activités le 10 juillet dernier. « Nous sommes particulièrement  enthousiastes d’avoir obtenu des autorités sud-soudanaises l’autorisation  de  nous  installer  dans  ce  pays  doté  d’un  potentiel  énorme. Notre présence  dans  4  de  ses  6  pays  limitrophes,  à  savoir  le  Kenya,  l’Ouganda,  la  République  Démocratique du Congo et la République Centrafricaine, constitue un avantage unique pour contribuer au développement et à l’intégration de cette jeune république », a souligné Thierry Tanoh, directeur général d’Ecobank, dans le même communiqué.

Intérêt croissant

Robert Wabbi, jusqu’ici directeur général de la filiale d’Ecobank en Ouganda, dirigera les opérations dans le pays depuis le siège, situé au Complexe Koita, a précisé un porte-parole de la banque interrogé par Jeune Afrique. Jeune, le marché bancaire du Soudan du Sud intéresse un nombre croissant d’institutions financières. Les grandes banques kényanes y sont à ce jour les mieux représentées mais d’autres acteurs, comme la National Credit Bank inaugurée en mai dernier et dont l’actionnariat est mal connu, se développent également.

L’économie du Soudan du Sud est peu diversifiée et ses exportations de pétrole passent pour l’instant par les infrastructures du Soudan. Donnant périodiquement lieu, en cas de tensions avec son voisin, à des périodes difficiles économiquement.