Sport

Mercato : Anzi veut faire de Eto’o le joueur le mieux payé au monde

Le doux son des pétroroubles pourrait attirer Eto'o en Russie. © AFP

Samuel Eto’o est toujours la priorité du club russe d’Anzi Makhachkala. Lequel serait prêt à lui verser un salaire net annuel de 20 millions d’euros, ce qui en ferait le joueur le mieux payé du monde, devant Cristiano Ronaldo et Lionel Messi...

Il y a des chiffres qui peuvent faire réfléchir, même quand on s’appelle Samuel Eto’o. À 30 ans, le capitaine du Cameroun, sous contrat jusqu’au 30 juin 2014 avec l’Inter Milan (Italie) où il perçoit un salaire net annuel de 10 millions d’euros, est plus que jamais la priorité numéro un de Suleyman Kerimov, le richissime président d’Anzi Makhachkala.

Ce milliardaire, qui a déjà réussi à faire venir au Daguestan le champion du monde Brésilien Roberto Carlos, serait prêt à doubler le salaire d’Eto’o et à proposer à l’Inter Milan une indemnité de transfert de 30 millions d’euros.

S’il acceptait cette offre, Eto’o toucherait quant à lui 20 millions d’euros nets par an (soit 1,7 millions par mois). Il devancerait largement le Portugais du Real Madrid (Espagne) Cristiano Ronaldo, qui gagne 12 millions par an, et l’Argentin Lionel Messi (FC Barcelone, Espagne), qui touche lui 11 millions.

Eto’o pourrait se laisser tenter

Selon nos informations, devant une telle avalanche de zéros, l’attaquant camerounais pourrait se laisser tenter pour un contrat de trois ans – ce que les Russes sont disposés à lui offrir – ou de quatre ans, ce que privilégierait le joueur.

Mais Samuel Eto’o, que l’Inter Milan ne laisserait pas partir à moins de 40 millions d’euros, intéresse aussi beaucoup Manchester City (Angleterre), aux mains depuis 2008 de Khaldoon al-Mubarak, un milliardaire originaire des Émirats Arabes Unis, dont la puissance financière est l’une des plus importantes d’Europe.

Eto’o souhaitait jusqu’à récemment continuer à jouer pendant au moins trois saisons dans l’un des meilleurs championnats d’Europe, ce que n’est pas précisément la Russian Premier League. Mais c’était avant la nouvelle offensive de Kerimov. Et à ce tarif, n’importe qui trouverait le Daguestan plein de charme…

Déjà 250 000 inscrits !
NEWSLETTER

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Fermer

Je me connecte