Fermer

Libye : les rebelles contrôlent « totalement la ville de Sebha »

Des combattants du CNT libyen sur un char, près de Bani Walid, le 21 septembre 2011. © AFP

Après plusieurs jours de combats, les rebelles libyens viennent de prendre le contrôle de la ville de Sebha, l’un des derniers bastions des partisans de Mouammar Kadhafi à résister aux assauts des combattants pro-CNT.

Un bastion pro-Kadhafi vient de tomber aux mains des rebelles libyens. La ville de Sebha est désormais libérée des loyalistes, qui résistaient depuis plusieurs jours contre les insurgés. C’est ce qu’à annoncé Abdelmajid Seifennasr, le responsable de la région de Sebha au sein du Conseil national de transition (CNT), l’organe politique de la rébellion.

« Nous contrôlons totalement la ville de Sebha. Tout le monde, y compris les pro-Kadhafi, sont maintenant avec la révolution », a-t-il déclaré, admettant tout de même que « quelques individus non organisés essaient de résister ici et là ».

L’information a été confirmée par Mohamed Wardougou, représentant à Benghazi de la « brigade du Bouclier du désert » qui combat dans cette région. « Sebha est totalement sous le contrôle des révolutionnaires », a-t-il indiqué.

150 pro-Kadhafi capturés

Sebha, fief de la tribu du dirigeant déchu Mouammar Kadhafi, les Kaddadfa, est située à 750 km au sud de Tripoli. Mardi, Mohamed Wardougou avait précisé que les combattants rebelles avaient réussi à prendre le contrôle de l’aéroport, de la citadelle et de la caserne Farès à Sebha.

Les combats se poursuivaient « dans quelques quartiers », et 150 pro-Kadhafi avaient été capturés, dont le général Belgacem Al-Abaaj, chef local des renseignements du régime déchu.

Outre Sebha, restent encore, pour les pro-CNT, à prendre le contrôle définitif des quelques bastions loyalistes résistants, dont notamment Syrte et Bani Walid.

(Avec AFP)

 

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici