Fermer

Côte d’Ivoire : Pierre Chaudron, un homme d’affaires dans la tourmente

Pierre Chaudron est l'un des hommes d'affaires les plus influents de Côte d'Ivoire. © D.R.

Mis en détention par les autorités ivoiriennes, l'homme d'affaires franco-ivoirien Pierre Chaudron est suspecté d'avoir des liens étroits avec Séka Séka, l'ancien aide de camp de Simone Gbagbo. Abidjan le soupçonne même d'avoir aidé ce dernier dans ses activités de déstabilisation du pouvoir d'Alassane Ouattara. Explications.

L’arrestation le 15 octobre à Abidjan du commandant de gendarmerie Anselme Séka Yapo, l’ex-aide de camp de Simone Gbagbo, a occasionné des remous dans le microsome de la politique et du business en Côte d’Ivoire. Première victime collatérale : Pierre William Chaudron, économiste de formation et homme d’affaires franco-ivoirien, placé en détention dans la foulée par la Direction de la sécurité du territoire (DST). Celui-ci assurait la présidence du conseil d’administration d’Apex Holdings CI, qui appartiendrait selon plusieurs sources à « Séka Séka » lui-même.

Une source proche de l’ambassade française qualifie le dossier de « maigre » et attend des « précisions des autorités ivoiriennes ». Pierre William Chaudron est une figure forte de la place abidjanaise. Franc-maçon comme plusieurs membres influents du nouveau pouvoir d’Alassane Ouattara, il appartient à la Grande Loge de Côte d’Ivoire (GLCI). Au début de sa détention, certains de ses « frères de lumière » ont tenté d’activer tous leurs réseaux pour son élargissement. Mais les éléments révélés sur « sa connexion dangereuse » avec Anselme Séka Yapo auraient ramené les uns et les autres à la prudence.

« Le dossier est très complexe et géré à un très haut niveau. Il y a des présomptions de transfert de fonds vers les différents endroits où Séka Séka s’était réfugié en Afrique de l’Ouest. Et ses fonds auraient servi à financer des activités déstabilisatrices », confie une source proche de l’enquête. « Chaudron savait-il à qui étaient destinés ces fonds ? Les enquêteurs s’attèlent à trouver des réponses ».

Affaire gênante

L’affaire est en tout cas bien gênante pour le pouvoir. Car de nombreux barons du régime sont des proches de Pierre Chaudron, qui est également vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI-CI), dont le président est Jean-Louis Billon. L’homme d’affaire est aussi proche d’Augustin Sidy Diallo, le président de la Fédération ivoirienne de football (FIF), dont Chaudron est un membre influent.

Le parcours de Chaudron, métis de 48 ans, est éloquent. Il a travaillé pendant longtemps à la société africaine des plantations (SAPH), du groupe Sifca de Billon, avant de se faire débaucher par la société Audit, Contrôle et Expertise (ACE) d’André Soumah, un ex-gendre d’Houphouët-Boigny, proche de Paul-Antoine Bohoun Bouabré, l’ancien argentier de Laurent Gbagbo.

Liaisons dangereuses

ACE avait le monopole du pesage et du contrôle qualité des exportations du café et du cacao en Côte d’Ivoire, ainsi que de quelques autres matières premières agricoles comme la noix de cajou. C’est au premier semestre 2010 que Pierre Chaudron rejoint Apex Holdings CI, dont il est nommé président du conseil d’administration après une augmentation de capital intervenue à la fin de 2009. Un groupe qui a dans son patrimoine plus de 1 000 hectares de plantations d’hévéas, des biens immobiliers, une société de sécurité privée Buring Guardian security partners (BGSP), rebaptisée « Les anges gardiens » après la chute de Laurent Gbagbo en avril.

L’interpellation de Chaudron souligne les liaisons parfois dangereuses entre politiciens de tous bords et hommes d’affaires. Du temps du pouvoir de Laurent Gbagbo, plusieurs ministres et personnalités de l’opposition houphouëtistes faisaient notoirement des affaires avec des proches de l’ancien régime, qui sont aujourd’hui en détention et en attente de jugement pour crimes de sang et crimes économiques.

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici