Fermer

Le Mali annonce avoir arrêté les ravisseurs des deux Français à Hombori

Par Jeune Afrique

Une photo de l'hôtel Dombia, où deux Français ont été kidnappés, à Hombori au Mali. © AFP

Les services de sécurité maliens ont annoncé avoir arrêté le commando qui avait enlevé les deux Français le 24 novembre dans le nord-est du Mali. Mais les otages n’ont pas été retrouvés.

L’enquête sur l’enlèvement de deux Français à Hombori, Serge Lazarevic et Philippe Verdon, s’accélère. Les services de sécurité du Mali ont annoncé ce lundi avoir arrêté les membres du commando responsable du rapt, qui avait été revendiqué jeudi dernier par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi). Vendredi des photos des otages, entourés d’hommes en armes, avaient été publiées par l’Agence mauritanienne d’information.

Sans donner plus de précisions sur le nombre de personnes impliquées, ni sur les circonstances de leur arrestation, une source sécuritaire a indiqué que les ravisseurs avaient été interpellés sur le territoire malien. Mais les deux otages ne se trouvaient pas avec eux.

Les deux Français, qui avaient d’abord été présentés comme des géologues, avaient été kidnappés par des hommes armés vers 1 heure du matin le 24 novembre à leur hôtel de Hombori, dans le nord-est du pays, et emmenés vers une destination inconnue. Au total, douze Européens, dont six Français, sont retenus en otage dans le Sahel par Aqmi et un groupe dissident.

(Avec AFP)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici