Fermer

Côte d’Ivoire : le squelette exhumé n’est pas celui de Guy-André Kieffer

Guy André Kieffer enquêtait sur la filière café-cacao lorsqu'il a disparu, en 2004. © D.R

L’ADN a parlé : les restes d’un corps exhumé vendredi dernier en Côte d’Ivoire ne sont pas ceux du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer.

Selon Me Alexis Gublin, l’avocat du frère de Guy-André Kieffer, le corps du journaliste franco-canadien enlevé en 2004 et porté disparu depuis n’a toujours pas été retrouvé. Les analyses ADN pratiquées sur le squelette exhumé vendredi 6 janvier à Yaokro, à quelque 360 km à l’ouest d’Abidjan, la capitale économique de Côte d’Ivoire, se sont montrées négatives.

Malgré une grande incertitude, la famille Kieffer avait placé beaucoup d’espoir dans ces analyses. « C’est une déception pour la famille parce que ça ne permettra pas de commencer le deuil mais ça ne remet en rien en cause l’enquête en cours », a estimé Me Gublin.

« Depuis sept ans, le juge d’instruction Patrick Ramaël fait un travail remarquable qui consiste à explorer toutes les pistes, toutes les hypothèses pour pouvoir fermer des portes. Celle qui se ferme aujourd’hui va permettre de poursuivre les investigations et de renforcer d’autres hypothèses », a-t-il ajouté. Aucune information n’a été donnée sur l’identité du corps retrouvé.

(Avec AFP)

Déjà 150 000 inscrits


Chaque jour, recevez par mail les actus Jeune Afrique à ne pas manquer


Curieux ? Voici un aperçu des newsletters ici